À la une
L’ambassadeur de Russie salue le développement en cours du corridor en Éthiopie pour moderniser Addis-Abeba.
Jul 16, 2024 13
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le consulat d'Éthiopie à Dubaï et aux Émirats du Nord a noté qu'il aide activement les investisseurs des Émirats arabes unis dans leurs efforts pour investir dans les parcs industriels éthiopiens et la zone de libre-échange de Diredawa.   L'ambassadeur consul général Aklilu Kebede a eu une discussion avec une délégation dirigée par de hauts responsables de la Société de développement des parcs industriels.   Une délégation conduite par Zemen Junedin, directeur général adjoint de la promotion et du marketing des investissements du PIDC, Alemayehu Seifu, directeur général adjoint de la gestion des ressources d'entreprise, et Mahlet Shibabaw, conseiller du secteur de l'investissement, ont eu des discussions avec l'ambassadeur concernant les conditions possibles pour les investisseurs des Émirats arabes unis d'investir dans les parcs industriels éthiopiens et Zone de libre-échange de Dire Dawa.   Zemen Junedin, directeur général adjoint de la société de développement des parcs industriels, a présenté et donné de larges explications sur les investissements, les affaires, la logistique, les incitations fiscales et non fiscales ainsi que les réformes orientées vers les investisseurs et le délai d'attente zéro que la société a mis en œuvre.   L'ambassadeur Aklilu Kebede a pour sa part souligné que les efforts positifs du PIDC en créant un bureau sur chaque continent pour attirer les investisseurs et fournir un service ininterrompu et efficace aux investisseurs contribuaient de manière significative à la croissance du flux d'investissement et a rappelé que cela devrait être renforcé.   Au cours de son séjour, la délégation a eu des entretiens avec le propriétaire et les membres de la direction du Groupe Armada, qui a investi dans diverses parties du monde, dont Dubaï, pour lui permettre de s'engager dans des parcs industriels, notamment dans le secteur immobilier.
L'ambassade d'Éthiopie renforce ses efforts pour attirer les investisseurs des Émirats arabes unis.
Jul 16, 2024 14
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le consulat d'Éthiopie à Dubaï et aux Émirats du Nord a noté qu'il aide activement les investisseurs des Émirats arabes unis dans leurs efforts pour investir dans les parcs industriels éthiopiens et la zone de libre-échange de Diredawa.   L'ambassadeur consul général Aklilu Kebede a eu une discussion avec une délégation dirigée par de hauts responsables de la Société de développement des parcs industriels. Une délégation conduite par Zemen Junedin, directeur général adjoint de la promotion et du marketing des investissements du PIDC, Alemayehu Seifu, directeur général adjoint de la gestion des ressources d'entreprise, et Mahlet Shibabaw, conseiller du secteur de l'investissement, ont eu des discussions avec l'ambassadeur concernant les conditions possibles pour les investisseurs des Émirats arabes unis d'investir dans les parcs industriels éthiopiens et Zone de libre-échange de Dire Dawa.   Zemen Junedin, directeur général adjoint de la société de développement des parcs industriels, a présenté et donné de larges explications sur les investissements, les affaires, la logistique, les incitations fiscales et non fiscales ainsi que les réformes orientées vers les investisseurs et le délai d'attente zéro que la société a mis en œuvre.   L'ambassadeur Aklilu Kebede a pour sa part souligné que les efforts positifs du PIDC en créant un bureau sur chaque continent pour attirer les investisseurs et fournir un service ininterrompu et efficace aux investisseurs contribuaient de manière significative à la croissance du flux d'investissement et a rappelé que cela devrait être renforcé.   Au cours de son séjour, la délégation a eu des entretiens avec le propriétaire et les membres de la direction du Groupe Armada, qui a investi dans diverses parties du monde, dont Dubaï, pour lui permettre de s'engager dans des parcs industriels, notamment dans le secteur immobilier.
Le chef de l'ONU a souligné la nécessité de doter les jeunes du monde entier des compétences nécessaires pour avoir un avenir pacifique et durable.
Jul 16, 2024 12
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le Secrétaire général de l'ONU a souligné la nécessité de doter les jeunes du monde entier des compétences dont ils ont besoin pour façonner un avenir plus pacifique et durable pour tous.   Dans un message prononcé à l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, António Guterres a souligné que les jeunes du monde entier travaillent déjà à construire des communautés plus sûres et plus fortes, même si près d’un quart d’entre eux ne sont ni scolarisés, ni employés, ni formés.   « Ils peuvent faire une différence encore plus grande pour notre avenir commun grâce à une formation adaptée aux économies vertes et numériques en plein essor, à une éducation pour aider à briser le cycle des discours de haine et de la désinformation, à des outils pour améliorer la médiation et le dialogue, et bien plus encore », a-t-il réiteré.   Le chef de l'ONU a également souligné le lien entre les dépenses des pays en matière d'éducation, les taux d'achèvement des études scolaires et les niveaux de paix dont jouissent leurs populations.   « Aujourd’hui et chaque jour, œuvrons à transformer l’éducation. Et veillons à ce que les jeunes disposent de ce dont ils ont besoin pour acquérir les compétences nécessaires pour façonner un avenir plus pacifique et plus durable pour tous.   En 2014, l'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 15 juillet Journée mondiale des compétences des jeunes, pour célébrer l'importance stratégique de doter les jeunes de compétences nécessaires à l'emploi, au travail décent et à l'entrepreneuriat.   Depuis lors, les événements de la Journée mondiale des compétences des jeunes ont fourni une plate-forme de dialogue entre les jeunes, les établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels, les entreprises, les organisations d’employeurs et de travailleurs, les décideurs politiques et les partenaires de développement.   Cette année, lors des commémorations, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l'Organisation internationale du travail (OIT) et le Bureau des Nations Unies pour la jeunesse, en collaboration avec les missions permanentes du Portugal et du Sri Lanka, organiseront une table ronde réunissant de jeunes experts, partenaires et représentants du gouvernement.   L'événement examinera les pratiques et les interventions visant à faire progresser le développement des compétences, mettra en valeur la contribution des jeunes à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), contribuera à lutter contre la violence et le harcèlement et favorisera l'apprentissage social et émotionnel dans les systèmes d'éducation et de formation
Un centre d'excellence visant à stimuler l'industrialisation durable en Afrique a été inauguré à Addis Abeba.
Jul 15, 2024 30
Addis Abeba, le 15 juillet 2024 (ENA) : - Un centre d'excellence a ouvert ses portes à Addis-Abeba pour promouvoir l'industrialisation durable, la modernisation de l'agriculture et le développement des compétences dans toute l'Afrique.   Au cours de sa mission en Chine, le directeur général de l'ONUDI, Gerd Müller, Luo Zhaohui, président de l'agence chinoise de coopération internationale pour le développement (CIDCA), et le ministre de l'Industrie, Melaku Alebel, ont officiellement inauguré le Centre d'excellence Chine-Afrique-ONUDI situé à Addis Abeba.   Il a été dit que le centre est une initiative tripartite pionnière visant à promouvoir l’industrialisation durable, la modernisation de l’agriculture et le développement des compétences à travers l’Afrique et est le premier programme phare tripartite de ce type, entre l'Éthiopie, la CIDCA et l'agence des Nations Unies, selon l'ONUDI.   Dans son discours, le directeur général Müller a souligné l'importance du centre, notant : « Le Centre d'excellence symbolise une nouvelle ère de coopération et d'innovation, apportant à l'Afrique des technologies et une expertise de pointe à faible émission de carbone ».   Le président du CIDCA, Luo Zhaohui, a pour sa part souligné que le centre constitue une mise en œuvre clé des initiatives du président Xi Jinping visant à soutenir le développement de l'Afrique.   Melaku Alebel a souligné l'engagement de l'Éthiopie en faveur du développement durable et a apprécié le soutien et la coopération avec la Chine et l'ONUDI.   La Déclaration commune pour le programme Centre d'excellence qui a été signée à cette occasion souligne les ambitions de développement à long terme du programme.   Müller a également participé à la deuxième conférence de haut niveau du Forum sur l'action mondiale pour le développement partagé, organisée par le CIDCA.   Dans son discours d'ouverture, il a souligné le rôle essentiel du développement industriel durable dans la réalisation des objectifs de développement durable, soulignant que l'industrialisation durable est un facteur clé pour mettre fin à la faim et à la pauvreté, fournir une énergie propre pour tous et assurer la protection de l'environnement et l'atténuation du changement climatique.
En vedette
L’ambassadeur de Russie salue le développement en cours du corridor en Éthiopie pour moderniser Addis-Abeba.
Jul 16, 2024 13
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le consulat d'Éthiopie à Dubaï et aux Émirats du Nord a noté qu'il aide activement les investisseurs des Émirats arabes unis dans leurs efforts pour investir dans les parcs industriels éthiopiens et la zone de libre-échange de Diredawa.   L'ambassadeur consul général Aklilu Kebede a eu une discussion avec une délégation dirigée par de hauts responsables de la Société de développement des parcs industriels.   Une délégation conduite par Zemen Junedin, directeur général adjoint de la promotion et du marketing des investissements du PIDC, Alemayehu Seifu, directeur général adjoint de la gestion des ressources d'entreprise, et Mahlet Shibabaw, conseiller du secteur de l'investissement, ont eu des discussions avec l'ambassadeur concernant les conditions possibles pour les investisseurs des Émirats arabes unis d'investir dans les parcs industriels éthiopiens et Zone de libre-échange de Dire Dawa.   Zemen Junedin, directeur général adjoint de la société de développement des parcs industriels, a présenté et donné de larges explications sur les investissements, les affaires, la logistique, les incitations fiscales et non fiscales ainsi que les réformes orientées vers les investisseurs et le délai d'attente zéro que la société a mis en œuvre.   L'ambassadeur Aklilu Kebede a pour sa part souligné que les efforts positifs du PIDC en créant un bureau sur chaque continent pour attirer les investisseurs et fournir un service ininterrompu et efficace aux investisseurs contribuaient de manière significative à la croissance du flux d'investissement et a rappelé que cela devrait être renforcé.   Au cours de son séjour, la délégation a eu des entretiens avec le propriétaire et les membres de la direction du Groupe Armada, qui a investi dans diverses parties du monde, dont Dubaï, pour lui permettre de s'engager dans des parcs industriels, notamment dans le secteur immobilier.
L'ambassade d'Éthiopie renforce ses efforts pour attirer les investisseurs des Émirats arabes unis.
Jul 16, 2024 14
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le consulat d'Éthiopie à Dubaï et aux Émirats du Nord a noté qu'il aide activement les investisseurs des Émirats arabes unis dans leurs efforts pour investir dans les parcs industriels éthiopiens et la zone de libre-échange de Diredawa.   L'ambassadeur consul général Aklilu Kebede a eu une discussion avec une délégation dirigée par de hauts responsables de la Société de développement des parcs industriels. Une délégation conduite par Zemen Junedin, directeur général adjoint de la promotion et du marketing des investissements du PIDC, Alemayehu Seifu, directeur général adjoint de la gestion des ressources d'entreprise, et Mahlet Shibabaw, conseiller du secteur de l'investissement, ont eu des discussions avec l'ambassadeur concernant les conditions possibles pour les investisseurs des Émirats arabes unis d'investir dans les parcs industriels éthiopiens et Zone de libre-échange de Dire Dawa.   Zemen Junedin, directeur général adjoint de la société de développement des parcs industriels, a présenté et donné de larges explications sur les investissements, les affaires, la logistique, les incitations fiscales et non fiscales ainsi que les réformes orientées vers les investisseurs et le délai d'attente zéro que la société a mis en œuvre.   L'ambassadeur Aklilu Kebede a pour sa part souligné que les efforts positifs du PIDC en créant un bureau sur chaque continent pour attirer les investisseurs et fournir un service ininterrompu et efficace aux investisseurs contribuaient de manière significative à la croissance du flux d'investissement et a rappelé que cela devrait être renforcé.   Au cours de son séjour, la délégation a eu des entretiens avec le propriétaire et les membres de la direction du Groupe Armada, qui a investi dans diverses parties du monde, dont Dubaï, pour lui permettre de s'engager dans des parcs industriels, notamment dans le secteur immobilier.
Le chef de l'ONU a souligné la nécessité de doter les jeunes du monde entier des compétences nécessaires pour avoir un avenir pacifique et durable.
Jul 16, 2024 12
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le Secrétaire général de l'ONU a souligné la nécessité de doter les jeunes du monde entier des compétences dont ils ont besoin pour façonner un avenir plus pacifique et durable pour tous.   Dans un message prononcé à l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, António Guterres a souligné que les jeunes du monde entier travaillent déjà à construire des communautés plus sûres et plus fortes, même si près d’un quart d’entre eux ne sont ni scolarisés, ni employés, ni formés.   « Ils peuvent faire une différence encore plus grande pour notre avenir commun grâce à une formation adaptée aux économies vertes et numériques en plein essor, à une éducation pour aider à briser le cycle des discours de haine et de la désinformation, à des outils pour améliorer la médiation et le dialogue, et bien plus encore », a-t-il réiteré.   Le chef de l'ONU a également souligné le lien entre les dépenses des pays en matière d'éducation, les taux d'achèvement des études scolaires et les niveaux de paix dont jouissent leurs populations.   « Aujourd’hui et chaque jour, œuvrons à transformer l’éducation. Et veillons à ce que les jeunes disposent de ce dont ils ont besoin pour acquérir les compétences nécessaires pour façonner un avenir plus pacifique et plus durable pour tous.   En 2014, l'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 15 juillet Journée mondiale des compétences des jeunes, pour célébrer l'importance stratégique de doter les jeunes de compétences nécessaires à l'emploi, au travail décent et à l'entrepreneuriat.   Depuis lors, les événements de la Journée mondiale des compétences des jeunes ont fourni une plate-forme de dialogue entre les jeunes, les établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels, les entreprises, les organisations d’employeurs et de travailleurs, les décideurs politiques et les partenaires de développement.   Cette année, lors des commémorations, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l'Organisation internationale du travail (OIT) et le Bureau des Nations Unies pour la jeunesse, en collaboration avec les missions permanentes du Portugal et du Sri Lanka, organiseront une table ronde réunissant de jeunes experts, partenaires et représentants du gouvernement.   L'événement examinera les pratiques et les interventions visant à faire progresser le développement des compétences, mettra en valeur la contribution des jeunes à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), contribuera à lutter contre la violence et le harcèlement et favorisera l'apprentissage social et émotionnel dans les systèmes d'éducation et de formation
Un centre d'excellence visant à stimuler l'industrialisation durable en Afrique a été inauguré à Addis Abeba.
Jul 15, 2024 30
Addis Abeba, le 15 juillet 2024 (ENA) : - Un centre d'excellence a ouvert ses portes à Addis-Abeba pour promouvoir l'industrialisation durable, la modernisation de l'agriculture et le développement des compétences dans toute l'Afrique.   Au cours de sa mission en Chine, le directeur général de l'ONUDI, Gerd Müller, Luo Zhaohui, président de l'agence chinoise de coopération internationale pour le développement (CIDCA), et le ministre de l'Industrie, Melaku Alebel, ont officiellement inauguré le Centre d'excellence Chine-Afrique-ONUDI situé à Addis Abeba.   Il a été dit que le centre est une initiative tripartite pionnière visant à promouvoir l’industrialisation durable, la modernisation de l’agriculture et le développement des compétences à travers l’Afrique et est le premier programme phare tripartite de ce type, entre l'Éthiopie, la CIDCA et l'agence des Nations Unies, selon l'ONUDI.   Dans son discours, le directeur général Müller a souligné l'importance du centre, notant : « Le Centre d'excellence symbolise une nouvelle ère de coopération et d'innovation, apportant à l'Afrique des technologies et une expertise de pointe à faible émission de carbone ».   Le président du CIDCA, Luo Zhaohui, a pour sa part souligné que le centre constitue une mise en œuvre clé des initiatives du président Xi Jinping visant à soutenir le développement de l'Afrique.   Melaku Alebel a souligné l'engagement de l'Éthiopie en faveur du développement durable et a apprécié le soutien et la coopération avec la Chine et l'ONUDI.   La Déclaration commune pour le programme Centre d'excellence qui a été signée à cette occasion souligne les ambitions de développement à long terme du programme.   Müller a également participé à la deuxième conférence de haut niveau du Forum sur l'action mondiale pour le développement partagé, organisée par le CIDCA.   Dans son discours d'ouverture, il a souligné le rôle essentiel du développement industriel durable dans la réalisation des objectifs de développement durable, soulignant que l'industrialisation durable est un facteur clé pour mettre fin à la faim et à la pauvreté, fournir une énergie propre pour tous et assurer la protection de l'environnement et l'atténuation du changement climatique.
Publicité
Des travaux sont en cors pour que les investisseurs de la ville coréenne d'Ulsan investissent en Éthiopie.
Mar 25, 2024 759
Addis Abeba, le 25 mars 2024 (ENA) : - Il a été annoncé que les investisseurs d'Ulsan, une ville manufacturière et industrielle de la République de Corée du Sud, pourront investir en Éthiopie.   L'ambassadeur éthiopien en République de Corée du Sud, Dessie Dalke, a eu une discussion avec le maire de la ville d'Ulsan, Kim Du-geum qui a porté sur les conditions dans lesquelles les investisseurs de la ville peuvent investir en Éthiopie et dans lesquelles la ville peut établir de solides relations fraternelles avec les villes éthiopiennes.   Au cours de la discussion, l'ambassadeur Dessie Dalke a mentionné que l'Éthiopie et la Corée sont des pays entretenant des relations fortes et historiques et a déclaré que les relations devraient être renforcées par l'échange d'expériences et d'investissements, en particulier au niveau urbain.   L'ambassadeur a ajouté que le maire a également demandé d'encourager les investisseurs de la ville à investir en Éthiopie.   Pour sa part, le maire d'Ulsan, Doo-geum, a remercié l'Éthiopie pour son soutien pendant les moments difficiles de la Corée du Sud et a déclaré qu'ils travailleraient à établir une relation entre les villes éthiopiennes et la ville d'Ulsan.   Citant comme exemple le constructeur automobile sud-coréen Hyundai, il a souligné que le pays utilise l'Éthiopie comme destination stratégique pour atteindre le marché africain ajoutant que les investisseurs de la ville auront de larges opportunités sur le marché des affaires africain en investissant en Ethiopie.   Selon l'ambassade d’Ethiopie en République de Corée du Sud, l'ambassadeur Dessie Dalke a rendu visite à la compagnie Hyundai Motors lors de sa visite de travail dans la ville.
ENA
Feb 7, 2023 5802
ENA
Politique
La Commission du dialogue national a finalisé les préparatifs pour démarrer la sélection de l'ordre du jour dans les états et la ville de Dire Dawa.
Jul 14, 2024 34
Addis Abeba, le 14 juillet 2024 (ENA) : - La Commission de dialogue national a révélé qu'elle a finalisé les préparatifs nécessaires pour mener bientôt le processus de sélection de l'agenda dans les États régionaux, y compris l'administration de la ville de Dire Dawa.   Le commissaire de la Commission de dialogue national, Mulugeta Ago, a dévoilé à l'ENA que le processus de sélection de l'ordre du jour qui s'est déroulé à Addis-Abeba, au Adwa Memorial Hall, a été un succès.   Il a ajouté que les participants à la sélection de l'ordre du jour ont transmis leurs points de vue et leurs questions pour discussion de manière libre, participative, transparente et inclusive.   Selon Mulugeta, dès la semaine prochaine, des préparatifs seront faits par les coordinateurs, les fonctionnaires responsables et d'autres professionnels pour faciliter les prochains processus de sélection de l'agenda dans les domaines mentionnés ci-dessus.   Le commissaire a appelé tous les citoyens à contribuer au succès du processus de sélection de l'agenda, qui constitue une étape majeure dans la conduite d'un dialogue national à travers le pays, et à saisir cette opportunité pour construire un État national démocratique.   Il a remercié toutes les personnes impliquées dans le processus de démarrage et a conseillé au public de prendre conscience efficacement des avantages de mener un dialogue national en Éthiopie.
L'Éthiopie promeut activement l'intégration régionale par le biais du développement des infrastructures : Experts
Jul 13, 2024 46
Addis Ababa 13 juillet,2024 (ENA) L'Éthiopie pousse activement à l'intégration régionale non seulement en termes de commerce mais aussi dans plusieurs domaines tels que l'infrastructure et l'énergie ; et elle peut en fait être décrite comme un leader du voyage vers l'intégration africaine, ont noté les experts de la CEA.   Dans un entretien exclusif avec ENA, Melaku Desta, coordinateur du Centre africain de politique commerciale à la CEA, a déclaré que l'Éthiopie pouvait être considérée comme un participant actif et un leader sur la voie de l'intégration africaine.   Cela implique des efforts pour améliorer et étendre la connectivité physique telle que les routes, les chemins de fer, les ports et les réseaux énergétiques qui relient l'Éthiopie à ses pays voisins et à l'ensemble de la région.   En investissant dans les infrastructures et en les améliorant, l'Éthiopie vise à faciliter les flux commerciaux, à encourager la coopération économique et à renforcer les liens politiques avec ses voisins régionaux, a expliqué M. Melaku.   Il a également expliqué qu'historiquement, l'Éthiopie ne s'est pas beaucoup impliquée dans les efforts d'intégration régionale. Son approche de ces initiatives a souvent été qualifiée de réticente.   Cependant, au cours des six dernières années, l'Éthiopie a considérablement modifié sa position sur l'intégration régionale en menant activement les négociations et la mise en œuvre de l'accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA).   "L'Éthiopie milite activement en faveur de l'intégration régionale, non seulement en termes de commerce, mais aussi dans plusieurs domaines tels que les infrastructures, le commerce de l'énergie et d'autres encore. Je pense qu'à l'heure actuelle, l'Éthiopie peut être décrite comme un participant actif et même un leader de l'intégration africaine.   La participation à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) et sa mise en œuvre offrent d'immenses avantages à l'Éthiopie, a-t-il fait remarquer.   L'AfCFTA vise à créer un environnement commercial favorable pour les entreprises éthiopiennes à l'intérieur du pays et à débloquer des opportunités de marché sur l'ensemble du continent, qui compte 1,4 milliard de personnes avec une capacité de dépense collective supérieure à 3 000 milliards de dollars américains.   En conséquence, les entreprises qui décident d'investir en Éthiopie et d'y établir une usine de production peuvent en tirer des avantages considérables.   Elles ne sont pas limitées à la capacité du seul marché éthiopien, a déclaré le coordinateur, ajoutant que, grâce à l'AfCFTA, elles peuvent produire des biens pour un vaste marché à travers l'Afrique sans être confrontées à des restrictions, des droits, des tarifs ou d'autres barrières telles que des restrictions quantitatives ou des quotas.   Pour sa part, Yonas Bekele, économiste chargé des transports et des infrastructures à la CEA, a souligné que l'intégration des infrastructures en Afrique est aujourd'hui plus cruciale que jamais.       Il sert à recalibrer la stratégie de croissance de l'Afrique en stimulant le commerce intrarégional, en particulier dans un contexte d'isolement mondial, de protectionnisme et de perturbation de la chaîne d'approvisionnement, a-t-il déclaré, ajoutant que les impacts de la pandémie de COVID-19 et les conflits géopolitiques en cours dans des régions telles que l'Ukraine et la Palestine le démontrent particulièrement bien.   "Nous savons que le développement et l'intégration des infrastructures peuvent servir de catalyseur à l'innovation commerciale et à l'amélioration des revenus sur le continent. Mais l'importance du développement des infrastructures pour l'intégration intra-régionale du continent a été dûment reconnue par nos États membres, y compris l'Éthiopie.   Le gouvernement a pris de nombreuses initiatives encourageantes pour mettre en place des infrastructures efficaces et accessibles, ce qui est essentiel pour l'intégration régionale et le développement économique durable du pays, a-t-il expliqué.   "Les succès de l'Éthiopie en matière d'infrastructures comprennent le développement des compagnies aériennes éthiopiennes, la modernisation du réseau de routes principales, l'élargissement rapide de l'accès à l'eau et à l'assainissement, y compris le développement en cours du corridor qui rehausse la réputation de la ville et sert de pierre angulaire à la construction d'un centre urbain moderne", selon M. Yonas.   Il a également apprécié les efforts de l'Éthiopie en matière d'exportation d'électricité vers les pays voisins et son travail d'expansion des infrastructures routières cruciales, qui renforcent l'intégration régionale.
L'Éthiopie remplit son rôle dans l'intégration de l'Afrique de l'Est pour le développement et la paix
Jul 13, 2024 48
Addis Ababa 13 juillet 2024 (ENA) Selon le ministère des affaires étrangères, l'Éthiopie a rempli son rôle en reliant la région de l'Afrique de l'Est avec des avantages mutuels en matière de développement et en garantissant la paix.   Le directeur général des affaires africaines, Fisseha Shawel, a déclaré à l'ENA que la politique étrangère de l'Éthiopie accorde une grande importance à l'établissement de relations positives et coopératives avec les pays voisins.   Cette approche stratégique privilégie le renforcement de la coopération bilatérale et régionale dans divers domaines, notamment la diplomatie politique, les partenariats économiques, la collaboration en matière de sécurité, les échanges culturels et la durabilité environnementale.   En donnant la priorité à ses voisins, le directeur général vise à promouvoir la stabilité régionale, la prospérité mutuelle et les initiatives de développement durable qui profitent à toutes les parties concernées.   Cette position proactive souligne l'engagement de l'Éthiopie à relever des défis communs, à promouvoir la paix et à exploiter les forces collectives pour atteindre des objectifs communs dans la Corne de l'Afrique et au-delà.   Selon M. Fisseha, l'Éthiopie est désireuse de poursuivre le développement en étroite collaboration avec ses voisins et de contribuer à l'intégration de l'Afrique de l'Est, en visant des résultats positifs en matière de développement et une paix durable.   Les relations du pays avec ses voisins dans les domaines politique, économique et social sont étendues et solides, et ces efforts se renforcent au fil du temps, a-t-il ajouté.   Le directeur général a déclaré que les pays obtiennent de l'Éthiopie diverses infrastructures telles que l'approvisionnement en électricité, les lignes de chemin de fer, les télécommunications et les conduites d'eau.   Le Soudan, le Sud-Soudan, le Kenya et Djibouti reçoivent par exemple de l'énergie directement de l'Éthiopie.   Le directeur général a souligné que l'Éthiopie jouait un rôle central dans la région, mettant en avant les efforts en cours pour renforcer son influence et son impact.   L'Éthiopie remplit ainsi son rôle dans l'intégration de la région, dans l'intérêt mutuel du développement et d'une paix durable.   M. Fisseha a souligné que tous les projets nationaux de l'Éthiopie prenaient en considération les pays voisins et qu'une fois le barrage de la Grande Renaissance éthiopienne achevé, ces pays voisins bénéficieront de manière significative de ressources énergétiques accrues.   L'Éthiopie continuera donc à renforcer son rôle en faveur d'une paix durable en assurant le développement par la coopération entre les pays de la région.
Politique
La Commission du dialogue national a finalisé les préparatifs pour démarrer la sélection de l'ordre du jour dans les états et la ville de Dire Dawa.
Jul 14, 2024 34
Addis Abeba, le 14 juillet 2024 (ENA) : - La Commission de dialogue national a révélé qu'elle a finalisé les préparatifs nécessaires pour mener bientôt le processus de sélection de l'agenda dans les États régionaux, y compris l'administration de la ville de Dire Dawa.   Le commissaire de la Commission de dialogue national, Mulugeta Ago, a dévoilé à l'ENA que le processus de sélection de l'ordre du jour qui s'est déroulé à Addis-Abeba, au Adwa Memorial Hall, a été un succès.   Il a ajouté que les participants à la sélection de l'ordre du jour ont transmis leurs points de vue et leurs questions pour discussion de manière libre, participative, transparente et inclusive.   Selon Mulugeta, dès la semaine prochaine, des préparatifs seront faits par les coordinateurs, les fonctionnaires responsables et d'autres professionnels pour faciliter les prochains processus de sélection de l'agenda dans les domaines mentionnés ci-dessus.   Le commissaire a appelé tous les citoyens à contribuer au succès du processus de sélection de l'agenda, qui constitue une étape majeure dans la conduite d'un dialogue national à travers le pays, et à saisir cette opportunité pour construire un État national démocratique.   Il a remercié toutes les personnes impliquées dans le processus de démarrage et a conseillé au public de prendre conscience efficacement des avantages de mener un dialogue national en Éthiopie.
L'Éthiopie promeut activement l'intégration régionale par le biais du développement des infrastructures : Experts
Jul 13, 2024 46
Addis Ababa 13 juillet,2024 (ENA) L'Éthiopie pousse activement à l'intégration régionale non seulement en termes de commerce mais aussi dans plusieurs domaines tels que l'infrastructure et l'énergie ; et elle peut en fait être décrite comme un leader du voyage vers l'intégration africaine, ont noté les experts de la CEA.   Dans un entretien exclusif avec ENA, Melaku Desta, coordinateur du Centre africain de politique commerciale à la CEA, a déclaré que l'Éthiopie pouvait être considérée comme un participant actif et un leader sur la voie de l'intégration africaine.   Cela implique des efforts pour améliorer et étendre la connectivité physique telle que les routes, les chemins de fer, les ports et les réseaux énergétiques qui relient l'Éthiopie à ses pays voisins et à l'ensemble de la région.   En investissant dans les infrastructures et en les améliorant, l'Éthiopie vise à faciliter les flux commerciaux, à encourager la coopération économique et à renforcer les liens politiques avec ses voisins régionaux, a expliqué M. Melaku.   Il a également expliqué qu'historiquement, l'Éthiopie ne s'est pas beaucoup impliquée dans les efforts d'intégration régionale. Son approche de ces initiatives a souvent été qualifiée de réticente.   Cependant, au cours des six dernières années, l'Éthiopie a considérablement modifié sa position sur l'intégration régionale en menant activement les négociations et la mise en œuvre de l'accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA).   "L'Éthiopie milite activement en faveur de l'intégration régionale, non seulement en termes de commerce, mais aussi dans plusieurs domaines tels que les infrastructures, le commerce de l'énergie et d'autres encore. Je pense qu'à l'heure actuelle, l'Éthiopie peut être décrite comme un participant actif et même un leader de l'intégration africaine.   La participation à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) et sa mise en œuvre offrent d'immenses avantages à l'Éthiopie, a-t-il fait remarquer.   L'AfCFTA vise à créer un environnement commercial favorable pour les entreprises éthiopiennes à l'intérieur du pays et à débloquer des opportunités de marché sur l'ensemble du continent, qui compte 1,4 milliard de personnes avec une capacité de dépense collective supérieure à 3 000 milliards de dollars américains.   En conséquence, les entreprises qui décident d'investir en Éthiopie et d'y établir une usine de production peuvent en tirer des avantages considérables.   Elles ne sont pas limitées à la capacité du seul marché éthiopien, a déclaré le coordinateur, ajoutant que, grâce à l'AfCFTA, elles peuvent produire des biens pour un vaste marché à travers l'Afrique sans être confrontées à des restrictions, des droits, des tarifs ou d'autres barrières telles que des restrictions quantitatives ou des quotas.   Pour sa part, Yonas Bekele, économiste chargé des transports et des infrastructures à la CEA, a souligné que l'intégration des infrastructures en Afrique est aujourd'hui plus cruciale que jamais.       Il sert à recalibrer la stratégie de croissance de l'Afrique en stimulant le commerce intrarégional, en particulier dans un contexte d'isolement mondial, de protectionnisme et de perturbation de la chaîne d'approvisionnement, a-t-il déclaré, ajoutant que les impacts de la pandémie de COVID-19 et les conflits géopolitiques en cours dans des régions telles que l'Ukraine et la Palestine le démontrent particulièrement bien.   "Nous savons que le développement et l'intégration des infrastructures peuvent servir de catalyseur à l'innovation commerciale et à l'amélioration des revenus sur le continent. Mais l'importance du développement des infrastructures pour l'intégration intra-régionale du continent a été dûment reconnue par nos États membres, y compris l'Éthiopie.   Le gouvernement a pris de nombreuses initiatives encourageantes pour mettre en place des infrastructures efficaces et accessibles, ce qui est essentiel pour l'intégration régionale et le développement économique durable du pays, a-t-il expliqué.   "Les succès de l'Éthiopie en matière d'infrastructures comprennent le développement des compagnies aériennes éthiopiennes, la modernisation du réseau de routes principales, l'élargissement rapide de l'accès à l'eau et à l'assainissement, y compris le développement en cours du corridor qui rehausse la réputation de la ville et sert de pierre angulaire à la construction d'un centre urbain moderne", selon M. Yonas.   Il a également apprécié les efforts de l'Éthiopie en matière d'exportation d'électricité vers les pays voisins et son travail d'expansion des infrastructures routières cruciales, qui renforcent l'intégration régionale.
L'Éthiopie remplit son rôle dans l'intégration de l'Afrique de l'Est pour le développement et la paix
Jul 13, 2024 48
Addis Ababa 13 juillet 2024 (ENA) Selon le ministère des affaires étrangères, l'Éthiopie a rempli son rôle en reliant la région de l'Afrique de l'Est avec des avantages mutuels en matière de développement et en garantissant la paix.   Le directeur général des affaires africaines, Fisseha Shawel, a déclaré à l'ENA que la politique étrangère de l'Éthiopie accorde une grande importance à l'établissement de relations positives et coopératives avec les pays voisins.   Cette approche stratégique privilégie le renforcement de la coopération bilatérale et régionale dans divers domaines, notamment la diplomatie politique, les partenariats économiques, la collaboration en matière de sécurité, les échanges culturels et la durabilité environnementale.   En donnant la priorité à ses voisins, le directeur général vise à promouvoir la stabilité régionale, la prospérité mutuelle et les initiatives de développement durable qui profitent à toutes les parties concernées.   Cette position proactive souligne l'engagement de l'Éthiopie à relever des défis communs, à promouvoir la paix et à exploiter les forces collectives pour atteindre des objectifs communs dans la Corne de l'Afrique et au-delà.   Selon M. Fisseha, l'Éthiopie est désireuse de poursuivre le développement en étroite collaboration avec ses voisins et de contribuer à l'intégration de l'Afrique de l'Est, en visant des résultats positifs en matière de développement et une paix durable.   Les relations du pays avec ses voisins dans les domaines politique, économique et social sont étendues et solides, et ces efforts se renforcent au fil du temps, a-t-il ajouté.   Le directeur général a déclaré que les pays obtiennent de l'Éthiopie diverses infrastructures telles que l'approvisionnement en électricité, les lignes de chemin de fer, les télécommunications et les conduites d'eau.   Le Soudan, le Sud-Soudan, le Kenya et Djibouti reçoivent par exemple de l'énergie directement de l'Éthiopie.   Le directeur général a souligné que l'Éthiopie jouait un rôle central dans la région, mettant en avant les efforts en cours pour renforcer son influence et son impact.   L'Éthiopie remplit ainsi son rôle dans l'intégration de la région, dans l'intérêt mutuel du développement et d'une paix durable.   M. Fisseha a souligné que tous les projets nationaux de l'Éthiopie prenaient en considération les pays voisins et qu'une fois le barrage de la Grande Renaissance éthiopienne achevé, ces pays voisins bénéficieront de manière significative de ressources énergétiques accrues.   L'Éthiopie continuera donc à renforcer son rôle en faveur d'une paix durable en assurant le développement par la coopération entre les pays de la région.
Social
Le chef de l'ONU a souligné la nécessité de doter les jeunes du monde entier des compétences nécessaires pour avoir un avenir pacifique et durable.
Jul 16, 2024 12
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le Secrétaire général de l'ONU a souligné la nécessité de doter les jeunes du monde entier des compétences dont ils ont besoin pour façonner un avenir plus pacifique et durable pour tous.   Dans un message prononcé à l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, António Guterres a souligné que les jeunes du monde entier travaillent déjà à construire des communautés plus sûres et plus fortes, même si près d’un quart d’entre eux ne sont ni scolarisés, ni employés, ni formés.   « Ils peuvent faire une différence encore plus grande pour notre avenir commun grâce à une formation adaptée aux économies vertes et numériques en plein essor, à une éducation pour aider à briser le cycle des discours de haine et de la désinformation, à des outils pour améliorer la médiation et le dialogue, et bien plus encore », a-t-il réiteré.   Le chef de l'ONU a également souligné le lien entre les dépenses des pays en matière d'éducation, les taux d'achèvement des études scolaires et les niveaux de paix dont jouissent leurs populations.   « Aujourd’hui et chaque jour, œuvrons à transformer l’éducation. Et veillons à ce que les jeunes disposent de ce dont ils ont besoin pour acquérir les compétences nécessaires pour façonner un avenir plus pacifique et plus durable pour tous.   En 2014, l'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 15 juillet Journée mondiale des compétences des jeunes, pour célébrer l'importance stratégique de doter les jeunes de compétences nécessaires à l'emploi, au travail décent et à l'entrepreneuriat.   Depuis lors, les événements de la Journée mondiale des compétences des jeunes ont fourni une plate-forme de dialogue entre les jeunes, les établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels, les entreprises, les organisations d’employeurs et de travailleurs, les décideurs politiques et les partenaires de développement.   Cette année, lors des commémorations, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l'Organisation internationale du travail (OIT) et le Bureau des Nations Unies pour la jeunesse, en collaboration avec les missions permanentes du Portugal et du Sri Lanka, organiseront une table ronde réunissant de jeunes experts, partenaires et représentants du gouvernement.   L'événement examinera les pratiques et les interventions visant à faire progresser le développement des compétences, mettra en valeur la contribution des jeunes à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), contribuera à lutter contre la violence et le harcèlement et favorisera l'apprentissage social et émotionnel dans les systèmes d'éducation et de formation
Ethiopian Airlines a reçu un prix de reconnaissance et d'appréciation mondial pour son rôle exceptionnel dans la réponse au COVID-19.
Jul 15, 2024 27
Addis Abeba, le 15 juillet 2024 (ENA) : - Le groupe Ethiopian Airlines a reçu aujourd'hui le prestigieux prix mondial de reconnaissance et d'appréciation lors de la première conférence internationale post-COVID qui s'est tenue à Toronto, au Canada.   La conférence a été organisée conjointement par Livelihood Development International Initiatives (LDII), l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et d'autres partenaires visant à construire une frontière unifiée pour répondre aux futures pandémies mondiales.   Lors de la réception du prix de reconnaissance, le PDG du groupe Ethiopian Airlines, Mesfin Tasew, a indiqué : « Nous sommes honorés de recevoir cette prestigieuse reconnaissance pour notre contribution significative dans le monde entier pendant la pandémie de COVID-19 ».   Cette reconnaissance témoigne de notre engagement, de notre dévouement et du travail acharné des membres de notre équipe, de la communauté aérienne et des parties prenantes qui ont travaillé sans relâche avec nous pour assurer le bon fonctionnement de nos opérations pendant ces temps difficiles, a-t-il expliqué.   Le PDG a ajouté que ce prix nous donne le courage de rester engagés à servir nos clients et nos communautés, même face à des défis sans précédent soulignant la capacité d'adaptation et l'engagement sans faille de la compagnie aérienne, selon le groupe Ethiopian Airlines.   Ethiopian Airlines a joué un rôle crucial dans la reconfiguration d'environ 25 avions de passagers en avions cargo dédiés.   La compagnie aérienne a effectué plus de 470 vols charters de rapatriement, réunissant plus de 63 000 citoyens avec leurs familles et leurs proches.   En collaboration avec des entités gouvernementales, des organisations à but non lucratif et des agences internationales, Ethiopian Airlines a facilité le transport de millions de tonnes d'équipements de protection individuelle, d'appareils médicaux, de vaccins et d'autres fournitures essentielles à travers l'Afrique et au-delà.   Pendant la pandémie de Covid-19, Ethiopian Airlines a été l'une des rares compagnies aériennes à avoir réussi à poursuivre ses opérations et à servir la communauté mondiale en transportant des fournitures médicales, de l'aide humanitaire et le personnel nécessaire vers diverses régions du monde.   La compagnie aérienne a également mis en œuvre plusieurs stratégies dans le contexte de la pandémie pour faire face à la crise, notamment la diversification des services, des mesures de précaution et une gestion réactive.
L’Éthiopie se prépare à accueillir une diaspora de deuxième génération pour les programmes d’impact d’été.
Jul 15, 2024 25
Addis Abeba, le 15 juillet 2024 (ENA) : - Le gouvernement éthiopien a annoncé des préparatifs complets pour impliquer les Éthiopiens de deuxième génération dans diverses activités de développement pendant les mois d'été.   La ministre du Tourisme, Nasise Challi, a fait cette remarque alors qu'elle recevait un groupe d'Éthiopiens de deuxième génération arrivés en Éthiopie ce matin à l'aéroport international Bole d'Addis-Abeba.   Le ministre Nasise a expliqué les opportunités qui attendent les visiteurs : « Nous avons organisé divers programmes pour que nos Éthiopiens de deuxième génération puissent apporter des contributions significatives pendant leur séjour. »   Nasise a également mentionné que des tournées avaient été préparées pour présenter diverses destinations touristiques à travers le pays invitant la diaspora à profiter des conditions favorables en Éthiopie et à s'imposer dans différents domaines.   "Cette initiative aide non seulement les Éthiopiens de la deuxième génération à véritablement découvrir l'Éthiopie, mais elle stimule également de manière significative notre secteur touristique", a indiqué Nasise.   Elle a en outre souligné que ce programme offre une opportunité de transfert de connaissances et de technologies de la diaspora vers leur patrie ancestrale.   Estefanos Gidey, arrivé de Toronto, au Canada, avec ses deux enfants, a partagé son point de vue : « Nous avons la responsabilité de veiller à ce que nos enfants nés à l'étranger connaissent leurs racines. C'est pourquoi j'ai amené mes enfants ici.   Il a ajouté qu'en tant que membres de la diaspora, ils se sentent obligés de contribuer au développement de l'Éthiopie.   Maya Estefanos, l'une des visiteurs de la deuxième génération, a exprimé son enthousiasme : « Je suis ravie d'avoir l'opportunité de voir l'Éthiopie. Je suis prête à explorer pendant mon séjour ici.   Cette initiative représente un effort important de la part du gouvernement éthiopien pour impliquer sa diaspora mondiale, en particulier la jeune génération, dans les efforts continus de développement et de préservation culturelle du pays.
De nouvelles initiatives de développement touristique sont essentielles pour améliorer la compétitivité industrielle de l’Éthiopie.
Jul 14, 2024 35
Addis Abeba, le 14 juillet 2024 (ENA) : - Les projets de développement touristique mis en œuvre dans toute l'Éthiopie, menés par les initiatives du Premier ministre Abiy Ahmed, ont permis de mettre en valeur les attractions cachées du pays, a noté la ministre, Nasise Chali.   Le Premier ministre Abiy Ahmed a inauguré samedi La station balnéaire Gorgora, développé dans le cadre de l'initiative « Gebeta lehager » dans l’état d'Amhara en Éthiopie.   La ministre Nasise Chali a affirmé que les initiatives de développement touristique en cours, notamment la station balnéaire Gorgora, sont essentielles pour renforcer le secteur du tourisme en Éthiopie et accroître la compétitivité du pays dans ce secteur.   Elle a souligné que les infrastructures de la plus haute qualité des projets démontrent la capacité de progresser dans le développement.   Selon Nasise, le projet de complexe écologique de Gorgora est devenu une destination touristique de pointe en transmettant la sagesse à la belle nature existante.   Elle a invité les touristes étrangers et éthiopiens à visiter cette beauté naturelle fascinante. Le ministre des affaires étrangères, Taye Atske Selassie, a pour sa part décrit le projet Gorgora comme une merveilleuse œuvre d'harmonie entre l'histoire, la nature et la sagesse humaine, félicitant les initiateurs de l'idée et ceux qui l'ont rendu possible.
Économie
L’ambassadeur de Russie salue le développement en cours du corridor en Éthiopie pour moderniser Addis-Abeba.
Jul 16, 2024 13
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le consulat d'Éthiopie à Dubaï et aux Émirats du Nord a noté qu'il aide activement les investisseurs des Émirats arabes unis dans leurs efforts pour investir dans les parcs industriels éthiopiens et la zone de libre-échange de Diredawa.   L'ambassadeur consul général Aklilu Kebede a eu une discussion avec une délégation dirigée par de hauts responsables de la Société de développement des parcs industriels.   Une délégation conduite par Zemen Junedin, directeur général adjoint de la promotion et du marketing des investissements du PIDC, Alemayehu Seifu, directeur général adjoint de la gestion des ressources d'entreprise, et Mahlet Shibabaw, conseiller du secteur de l'investissement, ont eu des discussions avec l'ambassadeur concernant les conditions possibles pour les investisseurs des Émirats arabes unis d'investir dans les parcs industriels éthiopiens et Zone de libre-échange de Dire Dawa.   Zemen Junedin, directeur général adjoint de la société de développement des parcs industriels, a présenté et donné de larges explications sur les investissements, les affaires, la logistique, les incitations fiscales et non fiscales ainsi que les réformes orientées vers les investisseurs et le délai d'attente zéro que la société a mis en œuvre.   L'ambassadeur Aklilu Kebede a pour sa part souligné que les efforts positifs du PIDC en créant un bureau sur chaque continent pour attirer les investisseurs et fournir un service ininterrompu et efficace aux investisseurs contribuaient de manière significative à la croissance du flux d'investissement et a rappelé que cela devrait être renforcé.   Au cours de son séjour, la délégation a eu des entretiens avec le propriétaire et les membres de la direction du Groupe Armada, qui a investi dans diverses parties du monde, dont Dubaï, pour lui permettre de s'engager dans des parcs industriels, notamment dans le secteur immobilier.
L'ambassade d'Éthiopie renforce ses efforts pour attirer les investisseurs des Émirats arabes unis.
Jul 16, 2024 14
Addis Abeba, le 16 juillet 2024 (ENA) : - Le consulat d'Éthiopie à Dubaï et aux Émirats du Nord a noté qu'il aide activement les investisseurs des Émirats arabes unis dans leurs efforts pour investir dans les parcs industriels éthiopiens et la zone de libre-échange de Diredawa.   L'ambassadeur consul général Aklilu Kebede a eu une discussion avec une délégation dirigée par de hauts responsables de la Société de développement des parcs industriels. Une délégation conduite par Zemen Junedin, directeur général adjoint de la promotion et du marketing des investissements du PIDC, Alemayehu Seifu, directeur général adjoint de la gestion des ressources d'entreprise, et Mahlet Shibabaw, conseiller du secteur de l'investissement, ont eu des discussions avec l'ambassadeur concernant les conditions possibles pour les investisseurs des Émirats arabes unis d'investir dans les parcs industriels éthiopiens et Zone de libre-échange de Dire Dawa.   Zemen Junedin, directeur général adjoint de la société de développement des parcs industriels, a présenté et donné de larges explications sur les investissements, les affaires, la logistique, les incitations fiscales et non fiscales ainsi que les réformes orientées vers les investisseurs et le délai d'attente zéro que la société a mis en œuvre.   L'ambassadeur Aklilu Kebede a pour sa part souligné que les efforts positifs du PIDC en créant un bureau sur chaque continent pour attirer les investisseurs et fournir un service ininterrompu et efficace aux investisseurs contribuaient de manière significative à la croissance du flux d'investissement et a rappelé que cela devrait être renforcé.   Au cours de son séjour, la délégation a eu des entretiens avec le propriétaire et les membres de la direction du Groupe Armada, qui a investi dans diverses parties du monde, dont Dubaï, pour lui permettre de s'engager dans des parcs industriels, notamment dans le secteur immobilier.
Un centre d'excellence visant à stimuler l'industrialisation durable en Afrique a été inauguré à Addis Abeba.
Jul 15, 2024 30
Addis Abeba, le 15 juillet 2024 (ENA) : - Un centre d'excellence a ouvert ses portes à Addis-Abeba pour promouvoir l'industrialisation durable, la modernisation de l'agriculture et le développement des compétences dans toute l'Afrique.   Au cours de sa mission en Chine, le directeur général de l'ONUDI, Gerd Müller, Luo Zhaohui, président de l'agence chinoise de coopération internationale pour le développement (CIDCA), et le ministre de l'Industrie, Melaku Alebel, ont officiellement inauguré le Centre d'excellence Chine-Afrique-ONUDI situé à Addis Abeba.   Il a été dit que le centre est une initiative tripartite pionnière visant à promouvoir l’industrialisation durable, la modernisation de l’agriculture et le développement des compétences à travers l’Afrique et est le premier programme phare tripartite de ce type, entre l'Éthiopie, la CIDCA et l'agence des Nations Unies, selon l'ONUDI.   Dans son discours, le directeur général Müller a souligné l'importance du centre, notant : « Le Centre d'excellence symbolise une nouvelle ère de coopération et d'innovation, apportant à l'Afrique des technologies et une expertise de pointe à faible émission de carbone ».   Le président du CIDCA, Luo Zhaohui, a pour sa part souligné que le centre constitue une mise en œuvre clé des initiatives du président Xi Jinping visant à soutenir le développement de l'Afrique.   Melaku Alebel a souligné l'engagement de l'Éthiopie en faveur du développement durable et a apprécié le soutien et la coopération avec la Chine et l'ONUDI.   La Déclaration commune pour le programme Centre d'excellence qui a été signée à cette occasion souligne les ambitions de développement à long terme du programme.   Müller a également participé à la deuxième conférence de haut niveau du Forum sur l'action mondiale pour le développement partagé, organisée par le CIDCA.   Dans son discours d'ouverture, il a souligné le rôle essentiel du développement industriel durable dans la réalisation des objectifs de développement durable, soulignant que l'industrialisation durable est un facteur clé pour mettre fin à la faim et à la pauvreté, fournir une énergie propre pour tous et assurer la protection de l'environnement et l'atténuation du changement climatique.
Une zone de libre-échange continentale africaine devrait être créée pour assurer le bénéfice des femmes et des jeunes.
Jul 15, 2024 39
Addis Abeba, le 15 juillet 2024 (ENA) : - Il a été annoncé que d'autres préparatifs, notamment le renforcement des capacités, devraient être effectués pour garantir le bénéfice des femmes et des jeunes dans la zone de libre-échange continentale africaine.   Selon Béatrice Mapenga, directrice du genre et des affaires sociales du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), la Zone de libre-échange continentale africaine joue une grande importance pour relier le continent par le commerce.   Il a dévoilé qu'il existe de nombreuses opportunités pour les femmes et les jeunes de bénéficier de la participation aux affaires, à la création d'emplois et à d'autres secteurs économiquement importants.   Il a mentionné que la main d'œuvre productive est essentielle pour exporter des produits ajoutant que les femmes et les jeunes, qui en constituent le plus grand nombre, devraient déjà être préparés.   De plus, les pays devraient créer des conditions favorables pour pouvoir bénéficier de cette zone commerciale.   Il a noté que le COMESA, qui œuvre pour établir des connexions commerciales régionales en Afrique, met en œuvre divers programmes pour soutenir les citoyens engagés dans les affaires et encourager les pays qui créerait un équilibre favorable à la création de la zone de libre-échange africaine.   La Zone de libre-échange continentale africaine est une zone commerciale créée pour faciliter les relations commerciales des pays africains en réduisant progressivement les tarifs douaniers et autres défis non tarifaires imposés sur les produits que les pays africains importent dans leurs pays.   Selon la CEA, l'UE augmentera le commerce des pays africains, qui est inférieur à 15 pour cent, de 15 à 25 pour cent d'ici 2040.
Vidéos
Technologie
ICS s'apprête à lancer le passeport électronique, essentiel pour lutter contre les faux documents et améliorer l'efficacité
Jul 12, 2024 42
  Addi’s Ababa 12 juillet,2024 (ENA) Le service éthiopien de l'immigration et de la citoyenneté (ICS) a fait part de ses efforts pour mettre en place un service de passeport électronique afin de réduire les activités illégales et de moderniser le système de passeport du pays.   Le nouveau service de passeport électronique éthiopien devrait offrir des caractéristiques de sécurité renforcées et améliorer l'efficacité de l'ICS, qui est aux prises avec un arriéré de demandes de passeport, a-t-on indiqué.   Lors de sa conférence de presse sur les performances de son institution au cours de l'année fiscale écoulée, la directrice générale du service de l'immigration et de la citoyenneté, Selamawit Dawit, a déclaré que des efforts concertés étaient déployés en vue de l'introduction du passeport électronique.   Selon elle, la conception numérique a été finalisée dans le but de mettre en œuvre ce nouveau service de passeport dans le pays.   L'objectif est de lutter contre les faux documents et de fournir des services efficaces aux clients, a indiqué Mme Selamwit.   Le lancement des passeports électroniques dans le pays contribuera également à économiser les dépenses en devises pour l'impression des passeports à l'étranger, a-t-elle ajouté.   La directrice générale a également révélé que la carte d'identification du permis de séjour délivrée aux ressortissants étrangers et les cartes d'identité des Éthiopiens résidant à l'étranger seront également électroniques.     Le service de l'immigration et de la citoyenneté a délivré des cartes d'identité à plus de 51 000 membres de la diaspora éthiopienne, dont 65 % sont arrivés dans le pays à la suite de l'invitation lancée par le Premier ministre Abiy Ahmed, a déclaré le directeur général adjoint de l'ICS, Gosa Demise.   Au cours de l'année, l'ICS a également délivré des permis de résidence permanente et temporaire à plus de 34 000 citoyens étrangers. Plus de 18 000 étrangers qui vivaient en Éthiopie sans documents légaux ont été expulsés sous peine de sanctions.
La Chambre des représentants met l'accent sur les travaux et les systèmes parlementaires basés sur la recherché.
Jul 8, 2024 94
Addis Abeba, le 8 juillet 2024 (ENA) : - Le président de la Chambre des représentants du people,Tagesse Chafo, a souligné la nécessité d'intensifier des recherches solides pour éclairer une prise de décision judicieuse par les parlementaires.   Le président a également exprimé son engagement à soutenir la prise de décision fondée sur la connaissance par les législatures.   La chambre a convoqué aujourd’hui sa 4e conférence parlementaire, qui a souligné l’engagement de la Chambre à garantir l’État de droit, à servir le peuple et à protéger l’intérêt national.   Dans son discours, Tagesse a souligné que le Parlement est une institution démocratique œuvrant pour le bien du public soulignant l'importance de garantir l'état de droit, la justice et les droits tout en maintenant la transparence et la responsabilité.   Le Président a en outre souligné l’importance d’une recherche solide pour éclairer la prise de décisions judicieuses par les parlementaires et a exprimé son engagement à soutenir une prise de décision fondée sur les connaissances.   Il a été dit qu’une dizaine de recherches sont présentées aujourd’hui lors de la conference qui est une étape cruciale pour donner aux parlementaires les moyens de s'acquitter de leurs responsabilités constitutionnelles et publiques, selon Tagesse. S'adressant à la conférence, le ministre de l'innovation et de la Technologie, Belete Mola, a pour sa part souligné l'impact profond de la révolution numérique, présentant à la fois des opportunités et des défis.   Le ministre a souligné que la législation doit suivre le rythme de l'ère numérique pour sauvegarder la sécurité et les intérêts nationaux.   Le ministre a souligné l'importance de responsabiliser les citoyens grâce à l'accès et à l'utilisation des outils numériques dans l'économie numérisée en cours.   Belete a également appelé au renforcement des capacités de recherche pour soutenir une prise de décision éclairée malgré l'environnement difficile pour la recherche en termes de limitations budgétaires, de manque de soutien institutionnel et entre autres en Éthiopie.   Il a également confirmé que le Parlement a été efficace dans ses fonctions législatives et de contrôle concernant les lois sur l'innovation et la technologie.   L'engagement du Parlement à garantir l'État de droit, les intérêts publics et nationaux et à s'engager dans l'ère numérique lui permet de jouer un rôle efficace dans le développement du pays.
Une discussion s’est tenue avec CNNC sur une collaboration potentielle dans le domaine de l'énergie nucléaire en Éthiopie.
Jul 1, 2024 119
Addis Abeba, le 1er juillet 2024 (ENA) : - Dans le cadre d'un récent développement visant à faire progresser la coopération nucléaire à des fins pacifiques, le ministre de l'Innovation et de la technologie, Belete Molla, et les délégués de la société nucléaire nationale chinoise (CNNC) ont engagé des discussions sur une collaboration potentielle dans le domaine nucléaire.   A l’occasion, le ministre a expliqué que l'Éthiopie a franchi une étape importante vers l'exploitation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques en signant un accord avec ROSATOM pour la construction d'infrastructures essentielles un partenariat visant à faciliter l'utilisation de l'énergie nucléaire dans divers secteurs pour soutenir les objectifs de développement du pays.   En outre, les délégués du CNNC ont manifesté leur intérêt à étendre leur coopération au-delà du développement des infrastructures, en se penchant sur des domaines tels que le développement des ressources humaines, en créant un environnement propice pour les universités éthiopiennes qui ont un programme dans les domaines de l'énergie nucléaire, afin d'assurer une croissance durable. et l'utilisation de la technologie nucléaire à des fins pacifiques.   Ces discussions ont souligné l'importance de la collaboration internationale dans la promotion de l'énergie nucléaire pour des applications pacifiques, ouvrant la voie aux progrès des solutions énergétiques propres et à l'innovation technologique, selon le ministère de l'Innovation et de la Technologie.
L'Éthiopie numérise 620 institutions de service public
Jun 14, 2024 278
Addis Ababa 14 juin,2024 (ENA) Quelque 620 institutions de service public ont été numérisées dans le cadre des activités visant à accélérer l'économie numérique, a déclaré le ministre de l'innovation et de la technologie, Belete Mola.   L'accélération de la mise en œuvre de la numérisation est l'une des principales missions du ministère, a-t-il déclaré, ajoutant que le ministère a donc prêté attention à la numérisation des institutions de service public.   Quelque 620 services gouvernementaux ont été numérisés jusqu'à présent, a-t-il affirmé, indiquant que les activités seront intensifiées pour numériser également d'autres services gouvernementaux.   Selon lui, les activités numériques nationales dans divers secteurs ont apporté une productivité élevée, y compris dans les télécommunications   Ainsi, 6 000 milliards de birrs de transactions ont été effectués dans le système numérique jusqu'à présent.   Des activités de développement des infrastructures et de développement des compétences numériques sont menées pour réaliser l'économie numérique, a déclaré M. Belete.   Le ministère, en collaboration avec les organismes compétents, a lancé une initiative visant à améliorer les compétences numériques des étudiants universitaires, dont 10 000 jeunes bénéficieront dans un premier temps.   À terme, environ un million de jeunes bénéficieront de cette initiative.  
Sport
L'Éthiopie soumet sa candidature pour organiser la Coupe d'Afrique des Nations: Premier ministre Abiy.
Jun 30, 2024 179
Addis Abeba, le 30 juin 2024 (ENA) : - Le Premier ministre Abiy Ahmed a annoncé aujourd'hui que l'Éthiopie a soumis sa candidature pour accueillir la Coupe d'Afrique des Nations (AFCON) et a mené des activités préparatoires.   Le Premier ministre Abiy a eu un match amical ce matin avec certaines des légendes du football africain qui sont en Ethiopie pour participer au Festival africain de Shenen.   S'exprimant à l’occasion, le Premier ministre a dévoilé que l'Éthiopie s'est lancée dans l'organisation de la prestigieuse Coupe d'Afrique des Nations.   Reconnaissant que la Coupe d'Afrique des Nations nécessite des procédures complexes, le Premier ministre a souligné que l'Éthiopie intensifie ses efforts consolidés pour concrétiser sa demande soulignant qu'une discussion approfondie a eu lieu à ce sujet avec le président de la Confédération africaine de football (CAF).   Il a également estimé que l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations en Éthiopie stimulerait certainement le football éthiopien.   En outre, la CAN apportera également un grand bénéfice au développement du secteur touristique du pays. En outre, la visite actuelle en Éthiopie de joueurs de football africains légendaires, connus pour avoir joué dans la Premier League anglaise et dans divers clubs européens, créera une excellente opportunité de promouvoir le potentiel de l’Éthiopie dans ce domaine.   Selon lui, l'Éthiopie travaille dur par l'intermédiaire de ses diplomates pour accueillir la CAN et d'énormes discussions, notamment avec le président de la CAF, sont en cours.   Il a en outre confirmé que le travail dans divers domaines sportifs, notamment l’équitation, sera renforcé.   D’anciens footballeurs africains et d’autres personnalités renommées du continent ont également laissé leur empreinte verte au parc d’amitié, a-t-on appris.
L'Éthiopie a participé à la réunion des ministres des Sports des BRICS.
Jun 23, 2024 178
Addis Abeba, le 23 juin 2024 (ENA): - L'Éthiopie a participé à une réunion de deux jours des ministres des Sports des BRICS 2024 qui se déroule dans la ville russe de Kazan.   Le ministre de la Culture et des Sports, Kejela Merdassa a participé à ce forum sportif des BRICS.   Lors de la réunion, les participants passeront en revue la coopération sportive des BRICS au cours des dernières années et discuteront en profondeur de la coopération dans les sports de masse, les sports de compétition, l'industrie du sport et les affaires sportives internationales, entre autres.   Dans ses remarques lors du forum, le ministre de la Culture et des Sports, Kejela Merdassa, a exprimé sa satisfaction quant à l'adhésion à part entière de l'Éthiopie aux BRICS, le bloc mondial émergent.   Il a également apprécié tous ceux qui ont contribué au renforcement de la coopération entre les pays membres des BRICS, selon le ministre.   Les ministres qui ont assisté au forum ont également souligné le haut niveau de compétition et d'organisation et ont confirmé la nécessité de créer de nouveaux formats d'événements sportifs dans les pays BRICS.   En marge de la réunion des ministres des Sports des BRICS, le ministre de la Culture et des Sports Kejela s'est également entretenu avec son homologue Mikhaïl Degtyarev, ministre des Sports de la Fédération de Russie.   Les deux parties ont discuté de la possibilité de travailler ensemble dans le domaine sportif et sont parvenues à un consensus.
La 21e course de 5 km féminine s'est tenue à Addis-Abeba.
Mar 17, 2024 680
Addis Abeba, le 17 mars 2024 (ENA) : - La 21ème course de 5 km féminine sous le thème « Priorité » a eu lieu ce matin à Addis-Abeba.   La course de 5 km organisée par la grande course en Éthiopie, à laquelle participent uniquement des femmes, s'est tenue aujourd'hui à Addis-Abeba.   16 000 femmes ont participé à la course de 5 km Safaricom Women's Priority 2016.   Il a été indiqué que le nombre de participants au concours sur le thème « Soutenir le pouvoir des femmes, accélérer le changement » est le plus élevé de l'histoire du concours.   On a appris que plus de quarante femmes de différents pays ont participé au concours.   A l'occasion du 30e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre l'Éthiopie et l'Irlande, 35 Irlandais ont participé au concours.   Lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministère de la Femme et des Affaires sociales concernant le 21e anniversaire de la Grande Course, la ministre, Ergoge Tesfaye, a remercié la Grande Course et ses partenaires pour le soutien qu'ils apportent aux activités des femmes en Ethiopie.   La responsable de la grande course en Ethiopie, Dagmawit Amare, a déclaré dans le communiqué que l'institution a été en mesure d'autonomiser les femmes et de soutenir les femmes en situation difficile et les institutions caritatives au cours des 21 dernières années. Le ministre des Femmes et des affaires sociales, Ergoge Tesfaye, l’athlète Haile Gebreslase, la chef du Bureau de la culture et des sports de la ville d'Addis-Abeba, Hirut Kasaw, l'athlète Meseret Defar et d'autres personnalités célèbres ont assisté au programme de lancement.   Dans la compétition, Gutani Shanko a terminé 1er, Birnesh Dessie 2e et Mkades Shimeles 3e.
Environnement
Abiy s'engage à construire des toilettes publiques de qualité supérieure en utilisant des matériaux durables
Jul 11, 2024 63
Addis Ababa 11 juillet,2024 (ENA) Le Premier ministre Abiy Ahmed s'est engagé à construire des toilettes publiques de qualité supérieure en utilisant des matériaux durables et en assurant une finition de haute qualité.     "Lorsque nous avons fait appel à nos concitoyens, nombre d'entre eux ont adhéré avec enthousiasme à l'initiative Clean Ethiopia", a écrit le premier ministre sur X ce matin.       L'objectif principal de ce projet est de révolutionner la culture de l'utilisation des toilettes en créant un environnement accueillant.   "Aujourd'hui, nous sommes sur place pour évaluer les progrès réalisés grâce aux contributions inestimables et à la confiance de nos citoyens. En utilisant des matériaux durables et en assurant une finition de haute qualité, nous nous engageons à construire des toilettes publiques de qualité."     Ce n'est qu'un début, a déclaré M. Abiy, affirmant que "grâce à votre soutien continu, nous avons l'intention d'étendre cette initiative à l'ensemble du pays".   Il convient de rappeler que le Premier ministre Abiy a dévoilé en avril dernier des plans visant à construire des toilettes publiques modernes, propres et dignes, en mettant fortement l'accent sur l'implication de la communauté dans leur construction.   Un téléthon numérique a été organisé le 12 mai de cette année afin de collecter 50 millions de birrs en 10 heures pour l'initiative Clean Ethiopia.     Le bureau du Premier ministre a révélé ce jour-là que 154 millions et 500 000 Birr avaient été collectés grâce au téléthon numérique.   Plusieurs institutions et individus ont participé au téléthon, enregistrant plus que l'objectif prévu.   Sur le total, 67,5 millions de birr ont été collectés directement auprès de la communauté par le biais du téléthon.  
L'héritage vert de l'Éthiopie reconnu comme un modèle d'action dans la lutte mondiale contre le changement climatique
Jul 5, 2024 115
Addis Ababa 5 juillet,2024 (ENA) Selon le ministère des affaires étrangères, l'initiative de l'héritage vert a démontré au monde entier la nécessité d'apporter des réponses pratiques aux défis du changement climatique auxquels la planète est confrontée.   Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, l'ambassadeur Nebiyu Tedla, a tenu un point de presse sur les activités diplomatiques de l'Éthiopie, en particulier sur le succès de son initiative de diplomatie verte.   Il a souligné que cette initiative n'était pas seulement un programme national, mais qu'elle avait permis à l'Éthiopie de devenir un modèle dans la lutte contre la dégradation de l'environnement et la déforestation au cours des cinq dernières années.   Il a souligné que l'Éthiopie a distribué des centaines de milliers de jeunes arbres aux pays voisins, menant ainsi les efforts régionaux pour atténuer l'impact des conditions climatiques changeantes et des catastrophes fréquentes.   Des progrès significatifs ont été réalisés dans l'intégration de l'initiative "Héritage vert" dans les initiatives régionales, et dans l'amélioration de la sécurité des rivières transfrontalières partagées avec les pays voisins, a-t-il ajouté.   L'initiative a démontré que des actions pratiques sont nécessaires au-delà des conférences pour lutter efficacement contre le changement climatique et a été adoptée comme meilleure pratique par plus de 200 pays.   La visite du ministre des affaires étrangères, l'ambassadeur Taye Atske-Selassie, à Djibouti a été l'un des principaux sujets abordés lors de la réunion d'information.   Cette visite, la première dans un pays voisin depuis sa nomination, souligne le partenariat stratégique entre l'Éthiopie et Djibouti.   Au cours de sa visite, l'ambassadeur Taye a eu des entretiens fructueux avec le président de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, et le ministre des affaires étrangères, Mahamoud Ali Youssef, sur des questions bilatérales et régionales.   Des accords ont été conclus pour réparer et moderniser les infrastructures, améliorer les services du terminal pétrolier Djibouti Horizon et renforcer les services portuaires.   L'ambassadeur Taye a également rencontré son homologue somalien à Ankara, avec l'aide de la Turquie. Les ministres ont réaffirmé leur engagement en faveur de la stabilité régionale et ont programmé un deuxième cycle de négociations pour le 2 septembre 2024 à Ankara.   M. Nebiyu a ajouté le retour de nombreux membres de la diaspora en réponse à l'appel du premier ministre Abiy Ahmed.   La troisième phase du programme d'accueil des membres de la diaspora de deuxième génération a commencé, visant à les reconnecter avec leur culture et leur histoire tout en les impliquant dans les activités de service volontaire à venir.
Les plus consultés
Le Premier ministre a clairement indiqué que cinq problèmes en Éthiopie doivent être équilibrés.
Jun 14, 2022 2586
Lors de la 13e réunion ordinaire de la chambre des représentants du peuple, le Premier ministre a répondu aux questions posées par les membres du parlement notant qu'il est important de maintenir l'équilibre de cinq questions. Selon le premier ministre, la démocratie et la paix, les affaires ethniques et nationales, les droits des individus et des groupes, l'histoire d'hier et l'épreuve d'hier ainsi que l'intérêt national et les relations internationales. Selon l'explication donnée sur le maintien de l'équilibre concernant les droits des individus et des groupes, il a indiqué que les noms de groupe ne devraient pas être nommés après avoir commis un crime contre la personne. Le Premier ministre a déclaré que l'équilibre entre l'histoire d'hier et le test d'hier devait être maintenu ; l'intérêt national et les relations internationales doivent être préservés. Voilà le résumé de la réponse et des explications données par le Premier ministre Abiy Ahmed lors de la 13e réunion ordinaire de la 6e chambre des représentants du peuple. En considérant les défis qui se sont produits au cours des 4 derniers mois, il est important d'équilibrer les développements et les pertes qui se sont produits.Au cours des dernières années, malgré les défis du COVID-19, de la guerre et de la sécheresse, de nombreux travaux ont été réalisés.4700 kilomètres de routes ont été construits au cours des 4 dernières années.Après le changement, 116 routes piétonnes de large et 151 kilomètres de route goudronnée ont été construites à Addis-Abeba.504 km de route ont été construits dans la zone East Gojam au cours des 2 dernières années.La télécommunication comptait 38 millions d'utilisateurs auparavant et maintenant elle compte 65, 5 millions de clients.Alors q’on dit qu'il faut en faire plus, il n'est pas nécessaire de nier ce qui a été fait.Malgré la guerre et l'instabilité, il y avait 4 sucreries et maintenant il y en a 9.La raison de la pénurie de sucre pendant la construction de l'usine sucrière est due à la forte demande.La destination de la compagnie aérienne était de 115 et maintenant elle est de 127. Le revenu de la compagnie aérienne était de 3, 3 milliards de dollars avant le changement. Maintenant, après le changement, c'est 4, 8 milliards de dollars.La compagnie aérienne éthiopienne a servi 22 millions de passagers.28% des terres agricoles ont été cultivées en tracteur alors que 45% en grappe.Le blé d'été devrait être de 23-24 millions de quintaux.Le gouvernement a accordé 15 milliards de birr d'aide au développement.
Article vedette
Mémorial de la victoire d'Adwa Au-delà du monument
Feb 11, 2024 800
L'inauguration du mémorial de la victoire d'Adwa est plus qu'un simple monument, c'est la célébration d'un héritage qui dépasse les frontières du temps et du lieu pour tous les Noirs du monde.   Lors de la bataille d'Adwa, il y a 127 ans, les forces éthiopiennes unies ont marqué l'histoire en triomphant des puissances coloniales italiennes.   Le mémorial de la victoire d'Adwa, construit au cœur de la capitale de l'Éthiopie, Addis-Abeba, qui sera inauguré aujourd'hui en présence de hauts fonctionnaires et d'invités, illustre cet événement grandiose et sa signification.   Le mémorial de la victoire d'Adwa présente des événements historiques majeurs, des personnalités importantes comme l'empereur Menelik II, l'impératrice Taytu Betul et les généraux qui ont mené la victoire de l'Éthiopie dans la bataille.   Il dépeint des questions historiques importantes telles que l'esprit du panafricanisme et la lutte de la communauté noire mondiale pour la liberté, qui ont été déclenchées à la suite de la victoire d'Adwa.   Ce mémorial est une représentation vivante d'un moment décisif de l'histoire, incarnant l'esprit durable et la résilience de l'Éthiopie, de l'Afrique et de tous ceux qui ont été confrontés à l'oppression à travers le monde.   Il est clair qu'Adwa n'est pas seulement un trésor éthiopien ; c'est un joyau dans la couronne du patrimoine africain et une lueur d'espoir pour tous les peuples opprimés du monde.   En effet, les Éthiopiens ne se sont pas contentés de vaincre une puissance coloniale en 1896, ils ont écrit un nouveau chapitre de l'histoire, modifiant fondamentalement la perception des Africains dans le monde. En outre, cette victoire a fait voler en éclats la perception de l'infériorité des Africains qui prévalait à l'époque et a montré au contraire un continent riche en stratégie, en bravoure et en quête inébranlable de liberté.   Au fil des ans, les échos de la victoire d'Adwa ont résonné à travers les générations, inspirant d'innombrables Africains à envisager un avenir libéré des chaînes du colonialisme.   En outre, elle a été une source de fierté et un cri de ralliement pour le changement, allumant les flammes des mouvements d'indépendance à travers le continent.   Adwa, à travers le mémorial inauguré aujourd'hui, reste un témoignage vivant de l'esprit indomptable de l'Afrique, un rappel que l'unité et le courage peuvent renverser les marées de l'oppression.   En construisant le mémorial de la victoire d'Adwa, les Éthiopiens ne se contentent pas de préserver un héritage historique, ils ravivent aussi un esprit de changement et d'autonomisation.   C'est un appel à se souvenir des luttes et des victoires passées, à y puiser de la force et à poursuivre la lutte pour un monde où chaque personne, quelle que soit sa race ou son origine, peut vivre dans la dignité et avoir des opportunités.   En résumé, le mémorial de la victoire d'Adwa est donc plus qu'une simple structure de pierre et de métal ; c'est un symbole d'espoir, un sanctuaire de courage et une école d'inspiration pour les générations à venir.
Le Premier ministre a clairement indiqué que cinq problèmes en Éthiopie doivent être équilibrés.
Jun 14, 2022 2586
Lors de la 13e réunion ordinaire de la chambre des représentants du peuple, le Premier ministre a répondu aux questions posées par les membres du parlement notant qu'il est important de maintenir l'équilibre de cinq questions. Selon le premier ministre, la démocratie et la paix, les affaires ethniques et nationales, les droits des individus et des groupes, l'histoire d'hier et l'épreuve d'hier ainsi que l'intérêt national et les relations internationales. Selon l'explication donnée sur le maintien de l'équilibre concernant les droits des individus et des groupes, il a indiqué que les noms de groupe ne devraient pas être nommés après avoir commis un crime contre la personne. Le Premier ministre a déclaré que l'équilibre entre l'histoire d'hier et le test d'hier devait être maintenu ; l'intérêt national et les relations internationales doivent être préservés. Voilà le résumé de la réponse et des explications données par le Premier ministre Abiy Ahmed lors de la 13e réunion ordinaire de la 6e chambre des représentants du peuple. En considérant les défis qui se sont produits au cours des 4 derniers mois, il est important d'équilibrer les développements et les pertes qui se sont produits.Au cours des dernières années, malgré les défis du COVID-19, de la guerre et de la sécheresse, de nombreux travaux ont été réalisés.4700 kilomètres de routes ont été construits au cours des 4 dernières années.Après le changement, 116 routes piétonnes de large et 151 kilomètres de route goudronnée ont été construites à Addis-Abeba.504 km de route ont été construits dans la zone East Gojam au cours des 2 dernières années.La télécommunication comptait 38 millions d'utilisateurs auparavant et maintenant elle compte 65, 5 millions de clients.Alors q’on dit qu'il faut en faire plus, il n'est pas nécessaire de nier ce qui a été fait.Malgré la guerre et l'instabilité, il y avait 4 sucreries et maintenant il y en a 9.La raison de la pénurie de sucre pendant la construction de l'usine sucrière est due à la forte demande.La destination de la compagnie aérienne était de 115 et maintenant elle est de 127. Le revenu de la compagnie aérienne était de 3, 3 milliards de dollars avant le changement. Maintenant, après le changement, c'est 4, 8 milliards de dollars.La compagnie aérienne éthiopienne a servi 22 millions de passagers.28% des terres agricoles ont été cultivées en tracteur alors que 45% en grappe.Le blé d'été devrait être de 23-24 millions de quintaux.Le gouvernement a accordé 15 milliards de birr d'aide au développement.
Agence des nouvelles éthiopienne
2023