Technologie
ICS s'apprête à lancer le passeport électronique, essentiel pour lutter contre les faux documents et améliorer l'efficacité
Jul 12, 2024 27
  Addi’s Ababa 12 juillet,2024 (ENA) Le service éthiopien de l'immigration et de la citoyenneté (ICS) a fait part de ses efforts pour mettre en place un service de passeport électronique afin de réduire les activités illégales et de moderniser le système de passeport du pays.   Le nouveau service de passeport électronique éthiopien devrait offrir des caractéristiques de sécurité renforcées et améliorer l'efficacité de l'ICS, qui est aux prises avec un arriéré de demandes de passeport, a-t-on indiqué.   Lors de sa conférence de presse sur les performances de son institution au cours de l'année fiscale écoulée, la directrice générale du service de l'immigration et de la citoyenneté, Selamawit Dawit, a déclaré que des efforts concertés étaient déployés en vue de l'introduction du passeport électronique.   Selon elle, la conception numérique a été finalisée dans le but de mettre en œuvre ce nouveau service de passeport dans le pays.   L'objectif est de lutter contre les faux documents et de fournir des services efficaces aux clients, a indiqué Mme Selamwit.   Le lancement des passeports électroniques dans le pays contribuera également à économiser les dépenses en devises pour l'impression des passeports à l'étranger, a-t-elle ajouté.   La directrice générale a également révélé que la carte d'identification du permis de séjour délivrée aux ressortissants étrangers et les cartes d'identité des Éthiopiens résidant à l'étranger seront également électroniques.     Le service de l'immigration et de la citoyenneté a délivré des cartes d'identité à plus de 51 000 membres de la diaspora éthiopienne, dont 65 % sont arrivés dans le pays à la suite de l'invitation lancée par le Premier ministre Abiy Ahmed, a déclaré le directeur général adjoint de l'ICS, Gosa Demise.   Au cours de l'année, l'ICS a également délivré des permis de résidence permanente et temporaire à plus de 34 000 citoyens étrangers. Plus de 18 000 étrangers qui vivaient en Éthiopie sans documents légaux ont été expulsés sous peine de sanctions.
La Chambre des représentants met l'accent sur les travaux et les systèmes parlementaires basés sur la recherché.
Jul 8, 2024 78
Addis Abeba, le 8 juillet 2024 (ENA) : - Le président de la Chambre des représentants du people,Tagesse Chafo, a souligné la nécessité d'intensifier des recherches solides pour éclairer une prise de décision judicieuse par les parlementaires.   Le président a également exprimé son engagement à soutenir la prise de décision fondée sur la connaissance par les législatures.   La chambre a convoqué aujourd’hui sa 4e conférence parlementaire, qui a souligné l’engagement de la Chambre à garantir l’État de droit, à servir le peuple et à protéger l’intérêt national.   Dans son discours, Tagesse a souligné que le Parlement est une institution démocratique œuvrant pour le bien du public soulignant l'importance de garantir l'état de droit, la justice et les droits tout en maintenant la transparence et la responsabilité.   Le Président a en outre souligné l’importance d’une recherche solide pour éclairer la prise de décisions judicieuses par les parlementaires et a exprimé son engagement à soutenir une prise de décision fondée sur les connaissances.   Il a été dit qu’une dizaine de recherches sont présentées aujourd’hui lors de la conference qui est une étape cruciale pour donner aux parlementaires les moyens de s'acquitter de leurs responsabilités constitutionnelles et publiques, selon Tagesse. S'adressant à la conférence, le ministre de l'innovation et de la Technologie, Belete Mola, a pour sa part souligné l'impact profond de la révolution numérique, présentant à la fois des opportunités et des défis.   Le ministre a souligné que la législation doit suivre le rythme de l'ère numérique pour sauvegarder la sécurité et les intérêts nationaux.   Le ministre a souligné l'importance de responsabiliser les citoyens grâce à l'accès et à l'utilisation des outils numériques dans l'économie numérisée en cours.   Belete a également appelé au renforcement des capacités de recherche pour soutenir une prise de décision éclairée malgré l'environnement difficile pour la recherche en termes de limitations budgétaires, de manque de soutien institutionnel et entre autres en Éthiopie.   Il a également confirmé que le Parlement a été efficace dans ses fonctions législatives et de contrôle concernant les lois sur l'innovation et la technologie.   L'engagement du Parlement à garantir l'État de droit, les intérêts publics et nationaux et à s'engager dans l'ère numérique lui permet de jouer un rôle efficace dans le développement du pays.
Une discussion s’est tenue avec CNNC sur une collaboration potentielle dans le domaine de l'énergie nucléaire en Éthiopie.
Jul 1, 2024 106
Addis Abeba, le 1er juillet 2024 (ENA) : - Dans le cadre d'un récent développement visant à faire progresser la coopération nucléaire à des fins pacifiques, le ministre de l'Innovation et de la technologie, Belete Molla, et les délégués de la société nucléaire nationale chinoise (CNNC) ont engagé des discussions sur une collaboration potentielle dans le domaine nucléaire.   A l’occasion, le ministre a expliqué que l'Éthiopie a franchi une étape importante vers l'exploitation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques en signant un accord avec ROSATOM pour la construction d'infrastructures essentielles un partenariat visant à faciliter l'utilisation de l'énergie nucléaire dans divers secteurs pour soutenir les objectifs de développement du pays.   En outre, les délégués du CNNC ont manifesté leur intérêt à étendre leur coopération au-delà du développement des infrastructures, en se penchant sur des domaines tels que le développement des ressources humaines, en créant un environnement propice pour les universités éthiopiennes qui ont un programme dans les domaines de l'énergie nucléaire, afin d'assurer une croissance durable. et l'utilisation de la technologie nucléaire à des fins pacifiques.   Ces discussions ont souligné l'importance de la collaboration internationale dans la promotion de l'énergie nucléaire pour des applications pacifiques, ouvrant la voie aux progrès des solutions énergétiques propres et à l'innovation technologique, selon le ministère de l'Innovation et de la Technologie.
L'Éthiopie numérise 620 institutions de service public
Jun 14, 2024 267
Addis Ababa 14 juin,2024 (ENA) Quelque 620 institutions de service public ont été numérisées dans le cadre des activités visant à accélérer l'économie numérique, a déclaré le ministre de l'innovation et de la technologie, Belete Mola.   L'accélération de la mise en œuvre de la numérisation est l'une des principales missions du ministère, a-t-il déclaré, ajoutant que le ministère a donc prêté attention à la numérisation des institutions de service public.   Quelque 620 services gouvernementaux ont été numérisés jusqu'à présent, a-t-il affirmé, indiquant que les activités seront intensifiées pour numériser également d'autres services gouvernementaux.   Selon lui, les activités numériques nationales dans divers secteurs ont apporté une productivité élevée, y compris dans les télécommunications   Ainsi, 6 000 milliards de birrs de transactions ont été effectués dans le système numérique jusqu'à présent.   Des activités de développement des infrastructures et de développement des compétences numériques sont menées pour réaliser l'économie numérique, a déclaré M. Belete.   Le ministère, en collaboration avec les organismes compétents, a lancé une initiative visant à améliorer les compétences numériques des étudiants universitaires, dont 10 000 jeunes bénéficieront dans un premier temps.   À terme, environ un million de jeunes bénéficieront de cette initiative.  
Lancement d'une plateforme d'engagement numérique des jeunes en Éthiopie
Jun 14, 2024 256
Addis Ababa 14 juin, 2024 (ENA) Une plateforme numérique d'engagement pour les adolescents et les jeunes, U-Report, a été lancée aujourd'hui en Éthiopie.   Cette plateforme, qui permet aux jeunes d'échanger des idées, des points de vue et des préoccupations, a été lancée par le ministère des femmes et des affaires sociales en partenariat avec l'UNICEF.   U-Report est un outil SMS gratuit et facile à utiliser pour la participation communautaire, conçu pour aborder les questions qui préoccupent la population, a-t-on appris.   Lors de la cérémonie de lancement, Ergoge Tesfaye, ministre des femmes et des affaires sociales, a déclaré que le U-Report en Éthiopie n'est pas seulement une avancée technologique, mais aussi un témoignage de l'engagement à autonomiser les jeunes Éthiopiens et à leur donner une voix dans les décisions qui façonnent leur avenir.   Selon elle, ce lancement constitue une avancée audacieuse dans la promotion d'une culture de l'engagement civique où les jeunes citoyens ne sont pas de simples spectateurs, mais des agents actifs du changement.   U-Report permettra aux jeunes de participer à des sondages réguliers, de s'engager avec des Chatbots, de prendre part à des activités de jeunesse dans leurs communautés locales et de partager leurs points de vue sur un large éventail de sujets allant de l'éducation et de l'emploi aux soins de santé et aux questions sociales, a noté la ministre.   Elle a également déclaré que l'initiative vise à promouvoir la pensée critique et les discussions constructives parmi les jeunes tout en leur fournissant une plateforme d'engagement pour partager leurs préoccupations, participer à des enquêtes et à des formations sur les chatbots et développer leurs compétences tout en conservant l'anonymat.   Cette plateforme de communication directe permettra non seulement d'autonomiser les jeunes, mais aussi de fournir des informations précieuses aux décideurs politiques et aux parties prenantes, leur permettant de prendre des décisions plus éclairées qui répondent mieux aux besoins et aux aspirations de la prochaine génération, a déclaré M. Ergoge.   "Cette occasion mémorable marque une avancée significative dans l'autonomisation des jeunes de notre pays, qui représentent près de 70 pour cent de notre population, l'Éthiopie ayant l'une des démographies les plus jeunes du monde.   Le représentant de l'UNICEF en Éthiopie, Aboubacar Kampo, a déclaré pour sa part que les jeunes ont un grand potentiel pour favoriser le développement positif et le progrès au sein de toute société.   "En investissant dans l'éducation, le développement des compétences et la création d'un environnement favorable, l'UNICEF, avec le gouvernement et d'autres partenaires, peut donner aux jeunes Éthiopiens les moyens de libérer tout leur potentiel et de contribuer de manière significative à leurs communautés et au-delà", a-t-il noté.   Globalement, U-Report est en partenariat avec plus de 35 millions de U-Reporters dans 99 pays du monde.     U-Report est disponible via de nombreux médias sociaux, notamment Telegram, WhatsApp et Facebook Messenger, et a deux fonctions principales : recueillir les opinions des adolescents et des jeunes par le biais de sondages et communiquer des informations pour soutenir leur bien-être et le développement de leurs compétences, a-t-on indiqué.   La plateforme est disponible dans différentes langues en Éthiopie, notamment l'amharique, l'oromo, le somali et le tigrinya, et les jeunes peuvent devenir des U-Reporters en envoyant le mot JOIN dans ces langues via le bot de Telegram (https://t.me/ureportersethiopia bot) ou le site web (https://ethiopia.ureport.in/).
Les fondateurs de startups mondiales ont salué l’écosystème incroyablement encourageant de l’Éthiopie pour les startups.
Jun 4, 2024 297
Addis Abeba, le 4 juin 2024 (ENA) : - Le gouvernement éthiopien crée un écosystème incroyablement encourageant pour les startups, selon les fondateurs de Global Startup à l'ENA.   Kim Balle, PDG et fondatrice de Global Startup, et Jo Griffiths, cofondatrice du Global Innovation Initiative Group (GllG), ont eu un entretien exclusif avec l'ENA.   Au cours de l'entretien, Kim Balle, PDG et fondateur de Global Startup, a dévoilé que le gouvernement éthiopien a créé un écosystème sain pour les start-ups.   Selon lui, de nombreux entrepreneurs et fondateurs disparaissent en raison de la perte du soutien des agences nationales et du gouvernement mondial.   En outre, la tenue de cérémonies de remise de prix comme celle de lundi crée un accès à des investissements et à des connaissances qui aident à améliorer les compétences, à servir de modèle et à tendre vers quelque chose de très important, a expliqué le PDG. Les startuppers peuvent, de leur côté, créer un impact important sur leur famille, sur le pays et sur le monde, selon Balle.   Le fondateur a en outre expliqué que l'un des grands défis mondiaux à l'avenir sera de produire de la nourriture, à moins que cela ne soit soutenu par des technologies mises à jour.   L'engagement de l'Éthiopie envers les startups est incroyablement encourageant, a-t-elle souligné, ajoutant que l'impact est visible dans diverses activités telles que l'Ethiopie accueillant ce programme Start Up Award.
Le Conseil adopte une décision visant à associer le secteur privé aux efforts nationaux de développement de l'économie numérique
May 25, 2024 114
Addis Ababa 25 Mai,2024 (ENA) Le Conseil national de la transformation numérique a adopté des décisions visant à renforcer l'engagement du secteur privé dans les efforts nationaux en cours pour construire l'économie numérique en Éthiopie, a fait remarquer le vice-premier ministre Temesgen Tiruneh.   Rappelons que, conformément aux directives du Premier ministre Abiy Ahmed, un Conseil national de la transformation numérique a été créé dans le but de contrôler et d'évaluer l'exécution des politiques et des stratégies relatives au développement numérique et technologique, ainsi que de proposer les prochaines étapes potentielles pour accélérer le processus.     Au cours de sa deuxième session ordinaire , le conseil a décidé de faire examiner par des experts les lois, politiques et stratégies existantes relatives au secteur numérique afin de déterminer si elles sont pratiques pour engager le secteur privé dans ce domaine et de définir le processus de leur mise en œuvre, a déclaré le président du conseil, le vice-premier ministre Temesgen Tiruneh.   L'examen mené par les experts devrait mettre en évidence la mesure dans laquelle les lois existantes encouragent le secteur privé à jouer un rôle de premier plan dans le système économique numérique de l'Éthiopie et proposer de nouvelles lois, a ajouté M. Temesgen.   Le conseil a également décidé d'inclure des représentants du secteur privé dans le Conseil national de la transformation numérique.
Le gouvernement encourage un fort engagement du secteur privé dans les efforts de réaliser l’Éthiopie numérique.
May 22, 2024 76
Addis Abeba, le 22 mai 2024 (ENA) : - Le vice-Premier ministre, Temesgen Tiruneh, a appelé le secteur privé à jouer un rôle de premier plan dans la réalisation de la transformation numérique de l'Éthiopie.   Une table ronde axée sur l'économie numérique éthiopienne s'est tenue aujourd'hui au Musée des sciences en présence du vice-Premier ministre ainsi que de hauts responsables gouvernementaux et d'autres acteurs du secteur technologique.   Le vice-Premier ministre noté que l'Éthiopie numérique étant inévitable, le pays s'est lancé dans la mise en œuvre d'initiatives importantes qui ouvriraient la voie à une croissance inclusive dans l'économie numérique mondiale.   Actuellement, l'Éthiopie exécute une stratégie de transformation numérique pour exploiter la croissance économique axée sur la technologie et propulser la nation vers une économie innovante et durable.   Temesgen a souligné que la numérisation joue un rôle de premier plan dans l'accélération de la croissance du pays affirmant que la numérisation contribuerait à améliorer la prestation des services publics et à renforcer le système de gouvernance qui est également devenu un outil important pour l'engagement des citoyens et l'amélioration de la qualité de vie, a-t-il révélé.   En outre, le vice-Premier ministre a mentionné que les TIC sont renforcées en Éthiopie comme l'un des cinq principaux piliers de l'économie dans le plan de développement décennal.   Par ailleurs, il a indiqué que des activités massives d'infrastructure ont été réalisées. Rappelant que le gouvernement a créé un Conseil de transformation numérique pour en faire une réalité pour le secteur, Temesgen a souligné que l'une de ses priorités est de renforcer le processus de coordination. en augmentant la participation du secteur privé.   Enfin, le vice-Premier ministre a appelé le secteur privé à jouer un rôle de premier plan dans la réalisation de la transformation numérique de l'Éthiopie.
Le service Ethiosat, une accessibilité en croissance constant.
May 14, 2024 120
Addis Abeba, le 14 mai 2024 (ENA) : - Le service et l'accessibilité d'Ethiosat, une plate-forme de communication par satellite éthiopienne qui fournit des services par satellite aux chaînes de télévision pour le public éthiopien, sont en croissance constante, a révélé l'autorité éthiopienne des médias.   La société Ethiosat a organisé aujourd'hui un atelier à Addis-Abeba avec ses clients et partenaires pour discuter du développement de l'industrie.   Le directeur général de l'autorité éthiopienne des médias, Mohammed Edris, a déclaré qu'Ethiosat héberge actuellement plus de 70 chaînes de télévision religieuses, commerciales, publiques et autres chaînes de télévision locales.   L'accessibilité d'Ethiosat est actuellement élevée ajoutant qu'il est nécessaire d'identifier les questions qui doivent être renforcées à l'avenir en évaluant les progrès réalisés jusqu'à présent.   Il a réitéré que l'autorité soutiendrait et coopérerait avec cet effort.   Le directeur adjoint de l'Institut éthiopien des sciences spatiales et géospatiales, Bethlehem Niguse, a déclaré qu'Ethiosat avait contribué à réduire les coûts élevés payés pour les fournisseurs de services par satellite étrangers. Cela a également aidé le pays à préserver la culture de la nation.   En outre, elle a expliqué que l’Éthiopie s’efforce de disposer de son propre satellite de communication.
Ethio-Telecom continuera de renforcer son travail pour garantir un système numérique inclusif : PDG Ferhiwot Tamru.
Apr 16, 2024 242
Addis Abeba, le 16 avril 2024 (ENA) : - Frehiwot Tamru, PDG d'Ethio-Telecom, a déclaré qu'Ethio-Telecom poursuivrait ses efforts pour garantir un système numérique inclusif dans tous les domaines, y compris la finance numérique.   Ethio-telecom a annoncé hier soir une nouvelle application appelée "Tele Birr-Engage".   Le service permet aux clients de mener des conversations commerciales directes, individuelles ou en groupe, d'échanger des informations sur les transactions et d'envoyer et de recevoir de l'argent. Elle a également déclaré qu'ils pouvaient échanger leurs affaires ou d'autres questions sociales sous forme de texte, photo, voix, vidéo et document. Selon le PDG d'Ethio Telecom, Frehiwot Tamru, la société mène de nombreuses activités pour faire de Digital Ethiopia une réalité dans tous les secteurs.   Il a déclaré qu'une attention particulière était accordée à la nécessité de rendre le système financier numérique accessible.   À cet égard, a-t-il déclaré, l'application « Tele Birr-Engage » contribuera à élargir l'environnement de l'économie numérique en se concentrant sur les entreprises, les gouvernements et les institutions privées dans la transition de la finance numérique.   Il a également déclaré que les infrastructures que l'entreprise a construites au niveau national jouent un rôle important en aidant le travail commencé pour faire de Digital Ethiopia une réalité.   Il a en outre déclaré que l'entreprise s'efforcerait de mettre en œuvre de nouveaux services numériques.   Ethio Telecom a annoncé il y a 3 ans son intention d'accroître le caractère inclusif de la finance numérique via Tele Birr, et des transactions de 5 milliards de Birr sont effectuées chaque jour.   En 3 ans, 2,2 billions de birr ont été transférés.
Les réformes gouvernementales sont essentielles pour stimuler davantage l'écosystème des startups : Startuppers.
Apr 10, 2024 298
Addis Abeba, le 10 avril 2024 (ENA) : - Les réformes menées par le gouvernement sont favorables aux startuppers et stimulent davantage le secteur : Des jeunes engagés dans des startups.   Le coup d'envoi de l'exposition "Startup Ethiopia Exhibition" a été donné au Musée des sciences en présence de hauts fonctionnaires du gouvernement en début de semaine.   L'exposition se déroulera du 4 avril au 28 avril 2024, a-t-on indiqué.   Lors de l'exposition, des jeunes ont présenté leurs startups dans divers secteurs, notamment les technologies de l'information, l'agriculture, la santé, l'éducation, l'énergie, l'industrie et la finance.   Meron Sileshi a présenté son application numérique appelée "Lersha", qui signifie "pour l'agriculture", lors de l'exposition.   La startup fournit un service numérique unique aux petits exploitants agricoles pour leur permettre d'accéder aux intrants agricoles, aux services de mécanisation et de suivre les alertes dynamiques sur les conditions agro-météorologiques à l'aide de la technologie, a-t-elle expliqué.   Pour ce faire, a déclaré Meron, la plateforme combine une application mobile, un centre d'appel et des agents de la LERSHA qui facilitent les transactions avec les agriculteurs.   Les startups étant des idées novatrices, il faudra du temps pour que la société les adopte et les utilise, a-t-elle déclaré, ajoutant que les efforts déployés par le gouvernement sont essentiels pour promouvoir et stimuler davantage l'écosystème.   Le chef des opérations de Noliga Engineering PLC, Kassa Dejene, a déclaré que, pour sa part, ils ont développé une turbine qui peut générer de l'énergie à partir de n'importe quelle eau courante et un dispositif qui peut facilement générer de l'énergie à partir du vent.   Notant qu'ils ont reçu un soutien financier du gouvernement pendant la mise en œuvre de ce travail innovant, il a déclaré que le nouveau système juridique mis en place par le gouvernement a créé un environnement propice aux startups. La fondatrice de Simbona Africa, Hana Berhanu, a pour sa part déclaré que Simbona Africa est une entreprise de technologie médicale engagée dans la fabrication locale de dispositifs médicaux en Éthiopie.   Simbona propose cinq produits et travaille sur des articles basés sur les besoins du client.   Il s'agit d'un appareil de stérilisation (non médical) à base de lumière UVC, d'un appareil de photothérapie, d'un chauffe-bébé radiant, d'un concentrateur d'oxygène et d'un détecteur de veines pour adultes et nouveau-nés.   Elle a indiqué qu'ils étaient confrontés à des contraintes financières dans l'exercice de ces métiers, précisant que les activités menées par le gouvernement pour relever les défis financiers motiveront les startuppers.
Le vice-Premier ministre Temesegen Tiruneh a visité la société Ethio Telecom.
Mar 31, 2024 279
Addis Abeba, le 31mars 2024 (ENA) : - Le vice-Premier ministre Temesgen Tiruneh, récemment nommé président du conseil d'administration d'Ethio Telecom, a visité les différents sites de l'entreprise en compagnie des membres du conseil d'administration.   Le vice-Premier ministre et les membres du conseil d'administration ont commencé leur visite au centre d'expérience de l'entreprise au mémorial de la victoire d’Adwa et ont visité le centre de services Premium, le centre de données modulaires et les centres de service client.   Au cours de la visite, il a été indiqué qu'en plus d'améliorer l'accessibilité et la qualité de la connectivité, l'entreprise réalise de nombreux travaux pour simplifier la vie des gens en fournissant des solutions numériques et des services financiers numériques.   Il a été souligné qu'en utilisant l'opportunité créée par les capacités des infrastructures de télécommunications et numériques, les institutions gouvernementales devraient connaître et utiliser les capacités numériques développées afin de pouvoir fournir des services rapides, efficaces et fiables en mettant à jour leurs procédures par voie numérique.   Les informations que nous avons reçues de la société indiquent qu'Ethio-Telecom a exprimé son appréciation pour les efforts et la contribution qu'elle apporte pour faire du voyage de l’Ethiopie numérisée une réalité et que le conseil d'administration fournira un soutien et un leadership appropriés afin que cela continue à être renforcé.
La société des parcs industriels a mis en œuvre une gestion moderne de l'information foncière.
Mar 29, 2024 144
Addis Abeba, le 29 mars 2024 (ENA) : - La Société de développement des parcs industriels a officiellement lancé aujourd'hui le système moderne de gestion de l'information foncière.   Le directeur général de la société, Akilulu Tadesh, a officiellement lancé le programme.   Selon le directeur général, le système moderne de gestion de l'information foncière, officiellement lancé, montre l'efficacité de la réforme initiée par l'entreprise dans le domaine de la numérisation.   Pour la mise en œuvre et le succès du programme, tous les parcs industriels ainsi que les dirigeants et les travailleurs du secteur foncier et des infrastructures doivent travailler dur. Le système moderne de gestion de l'information foncière a été mis en œuvre aujourd'hui par la société pour capturer de manière numérisée toutes les informations sur les terres gérées par la société.   Il a été également indiqué qu'il est possible d'enregistrer et de surveiller correctement les informations sur les baux et les locations dans un système moderne ainsi que de recevoir des rapports et d'effectuer toutes les activités liées au terrain via le système.   Les informations obtenues de la Société de développement des parcs industriels indiquent que les responsables des parcs industriels ainsi que les parties impliquées dans le projet sont impliqués lors du lancement du système.  
Depuis que nous avons commencé notre parcours de transformation numérique, nous avons parcourus des étapes importantes en tant que pays : Premier ministre Abiy.
Mar 26, 2024 146
Addis Abeba, le 26 mars 2024 (ENA) : - Depuis le début de notre parcours de transformation numérique, nous avons franchi des étapes importantes en tant que pays, selon le Premier ministre Abiy Ahmed.   Le Premier ministre a annoncé sur sa page de réseau social que « Digital Ethiopia 2025 » nous a permis de nous responsabiliser grâce à l'économie numérique en apportant un soutien aux personnes créatives et en créant des conditions propices au voyage numérique.   L'examen à mi-parcours d'aujourd'hui nous a donné l'occasion d'examiner nos défis et de célébrer les succès de notre parcours, a-t-il ajouté.   Le bureau du Premier ministre a annoncé que le Premier ministre Abiy Ahmed a expliqué les défis nationaux découlant du plan lors de l'examen à mi-parcours de Digital Ethiopia 2025. Dans son explication, le Premier ministre a déclaré que Digital Ethiopia 2025, né dans le cadre du programme de transformation autochtone de l'Éthiopie, du plan national décennal, du plan d'objectifs de développement durable et de la stratégie de transformation numérique continentale de l'Union africaine, vise à créer une économie basée sur l'innovation et les connaissances en Éthiopie.   Au cours de la même discussion, le Premier ministre Abiy a souligné la manière dont s'est déroulée l'aventure numérique de l'Éthiopie.  
Agence des nouvelles éthiopienne
2023