Économie
Les agriculteurs de la zone ouest de Guji, dans d’état d'Oromia, étendent la culture de variétés de café à haut rendement.
Jun 16, 2024 18
Addis Abeba, le 16 juin 2024 (ENA) : - Les agriculteurs de la zone Ouest Guji, dans la l’état d'Oromia, étendent la culture de variétés de café à plus haut rendement, a dévoilé l'administrateur de la zone Adula Hirbaye.   Une délégation composée de responsables de la région d'Oronia a visité la culture du café et du maïs développés dans un cluster du Woreda Abaya de la zone Ouest Guji.   Il a ajouté que les agriculteurs remplacent les anciens plants de café par des variétés de café améliorées après une formation rigoureuse dispensée aux agriculteurs.   Ces nouvelles variétés de café mûrissent pour être récoltées en un an et huit mois et ont la capacité de produire 12 quintaux par hectare, une augmentation significative par rapport aux variétés plus anciennes.   La zone Ouest Guji contribue à hauteur de 28 pour cent à l'approvisionnement en café au niveau national, selon l'administrateur.   Actuellement, les agriculteurs et les semi-pasteurs de presque tous les districts sont pleinement engagés dans la production de diverses cultures et légumes, améliorant ainsi considérablement leurs moyens de subsistance, a-t-il noté.   Un rapport du Bureau de l'agriculture d'Oromia montre qu'il a préparé quelque 2,6 milliards de pépinières de café pour cette seule année dans le cadre de l'initiative majeure de l’état sur la production de café.
L’Éthiopie donne la priorité à l’exploitation du potentiel des basses terres pour le développement de l’irrigation : Ministre de l’Irrigation et des Basses Terres.
Jun 16, 2024 17
Addis Abeba, le 16 juin 2024 (ENA) : - Le ministre de l'irrigation et des basses terres, Abraham Belay, a souligné l'expansion de l'irrigation et l'exploitation des zones de plaine au potentiel qui ont été placées comme priorité dans le développement agricole de l'Éthiopie.   Selon les données du ministère de l’Irrigation et des Basses Terres, le potentiel de l’Éthiopie en matière d’optimisation de l’irrigation reste largement inexploité, avec moins de 10 pour cent des terres arables bénéficiant actuellement de tels systèmes.   Ce projet ambitieux a maintenant permis de transformer l'Éthiopie d'un importateur de blé en un producteur et exportateur autosuffisant, a-t-on souligné.   On rappelle qu'une évaluation des performances sur 100 jours de cette dernière année fiscale éthiopienne a été menée en présence du Premier ministre Abiy Ahmed.   Le ministre de l'Irrigation et des Basses Terres (MILLs), Abraham Belay, a fait remarquer à l'issue de la réunion d'évaluation de 100 jours, ajoutant que le développement de l'irrigation des sphères de plaine est le plus important, car il fait partie des principaux domaines d'intervention qui ont été prévues dans le plan de développement agricole suite à la réforme du pays.   Cela fait partie des efforts déployés par le pays pour mettre fin à la dépendance de l’Éthiopie à l’égard de l’aide humanitaire en développant le potentiel de ses ressources naturelles, a expliqué le ministre.   À cet effet, Abraham a mentionné que des projets d’irrigation qui bénéficieraient à la société sont en cours de réalisation dans diverses zones de plaine et que ces projets contribuent à révolutionner le paysage agricole du pays.   Il a en outre souligné que l'achèvement de ces projets d'irrigation dans les délais était également une priorité majeure.   Le ministre a espéré que les projets d'irrigation apporteront davantage de potentiel dans l'augmentation de la production et de la productivité des zones de plaine.   Considérant le développement de l’irrigation des basses terres de l’Éthiopie comme l’une des principales priorités, ce pays d’Afrique de l’Est travaille dur pour libérer la productivité des basses terres, ce qui contribuerait de manière significative à sa sécurité alimentaire nationale et à sa résilience économique, a-t-on indiqué.
Ethiopian Airlines relie les secteurs du transport aérien et du tourisme : PDG
Jun 15, 2024 24
Addis Ababa 15 juin,2024 (ENA) Le PDG du groupe Ethiopian Airlines, Mesfin Tasew, présente les plans visant à intégrer le transport aérien et le tourisme en Éthiopie.   Rappelons que le bureau du Premier ministre a cérémonieusement transféré les projets aux régions d'Amhara, d'Oromia et du Sud-Ouest et a organisé une cérémonie de signature de l'accord de gestion et d'exploitation des hôtels "Dine for Ethiopia" par Ethiopian Airlines, opérant sous sa célèbre marque Skylight Hotel, le 2 mai 2024.   Suite à cela, le PDG du groupe Ethiopian Airlines, Mesfin Tasew, a déclaré à l'ENA que la compagnie aérienne avait signé des accords avec les entités concernées pour mettre en œuvre la décision de gérer les pavillons développés par le gouvernement à travers le pays.   Par exemple, Ethiopian Airlines et l'administrateur en chef de la région populaire du sud-ouest de l'Éthiopie, Negash Wagesho, ont conclu un contrat pour la gestion de l'Elephant Paw Lodge et du Halala Kela Resort à Chebera Churchura, a-t-on appris.   Pour l'instant, la compagnie aérienne, par l'intermédiaire de l'hôtel Skylight, commencera à gérer un lodge, a précisé M. Mesfin.   Le PDG a également déclaré que le fait de permettre à Skylight Hotel, propriété d'Ethiopian Airlines, de gérer les projets a créé une opportunité de relier plus étroitement le transport aérien et le tourisme, en particulier l'hôtellerie.   Ce partenariat marque une avancée significative pour les deux entités, M. Mesfin soulignant l'engagement de longue date d'Ethiopian Airlines à promouvoir le tourisme éthiopien parallèlement à ses principaux services de transport aérien.   L'engagement de la compagnie va au-delà du transport aérien, comme en témoignent la création et le succès de l'hôtel 5 étoiles Ethiopian Skylight, a-t-il déclaré.   Le transport aérien et l'hôtellerie sont des secteurs étroitement liés et la compagnie aérienne a travaillé dur pour renforcer le lien entre le transport aérien et le secteur du tourisme en Éthiopie.   La diversification d'Ethiopian Airlines va bien au-delà du transport aérien.   La compagnie s'enorgueillit d'un portefeuille solide qui comprend le transport de passagers et de fret, des services d'accueil par l'intermédiaire de l'hôtel Skylight, sa propre université de l'aviation et des services complets de maintenance d'avions.   Cette approche à multiples facettes fait d'Ethiopian Airlines un acteur clé du développement de l'industrie du tourisme en Éthiopie.   Confier leur exploitation et leur gestion à la compagnie nationale du pays, Ethiopian Airlines, promet non seulement un meilleur service, mais aussi un moyen de promouvoir le tourisme international.   L'initiative "Dîner pour l'Éthiopie", lancée par le Premier ministre Abiy Ahmed, vise à soutenir le tourisme, pierre angulaire du programme national de réforme économique.
Un panel discute des défis et des opportunités pour les investisseurs privés dans l'agriculture
Jun 15, 2024 34
Addis Ababa 15 juin,2024 (ENA) Une table ronde sur les défis et les opportunités pour les investisseurs privés dans le secteur de l'agriculture s'est tenue aujourd'hui.   Des parties prenantes et des fonctionnaires des gouvernements fédéral et régionaux ont participé à ce débat organisé conjointement par la Banque de développement d'Éthiopie (DBE) et le ministère de l'Agriculture.   S'exprimant à cette occasion, le ministre de l'agriculture Girma Amente a déclaré que le ministère s'engageait à relever les défis auxquels les investisseurs sont confrontés dans le secteur.     Selon lui, les investisseurs privés doivent s'engager à fond pour contribuer à l'effort d'autosuffisance alimentaire.   Le président de la DBE, Yohannes Ayalew, a déclaré que la banque offrait des prêts avec un taux d'intérêt de 7 % et qu'elle accordait une attention particulière au secteur agricole.     Le taux d'intérêt du prêt précédent était de 11,5 %, a-t-on appris.   Le président a également révélé que la banque a accordé 5 milliards de birrs de crédit-bail pour des travaux de mécanisation agricole au secteur privé au cours des 11 derniers mois de l'année fiscale éthiopienne en cours.   Les mesures prises pour moderniser le secteur et développer les opportunités d'investissement au cours des dernières années ont enregistré des résultats impressionnants, a-t-il ajouté.   Dans sa présentation, Sofia Kassa, ministre d'État à l'agriculture, a souligné la nécessité d'impliquer le secteur privé qui a été largement impliqué dans le secteur agricole.   En raison de leur contribution croissante à la productivité, ils peuvent également créer une plateforme pour le transfert de technologies et de connaissances parmi les petits exploitants agricoles locaux, créer de nombreuses opportunités d'emploi, remplacer les importations et renforcer le commerce extérieur, a expliqué la ministre d'État.   Par conséquent, pour encourager les investisseurs à s'engager dans le secteur, il est essentiel de déployer divers efforts pour permettre l'exonération des droits de douane sur les machines agricoles, l'accès au financement, en particulier auprès de la Banque de développement d'Éthiopie, ainsi que la modification des cadres juridiques.   Sofia a souligné l'incapacité des investisseurs à développer pleinement les terres qu'ils reçoivent, la faiblesse des intrants technologiques et de l'utilisation, entre autres.
L'expérience du safari devient primordiale dans le secteur du tourisme en Éthiopie pour attirer les visiteurs, selon le PMO
Jun 13, 2024 33
Addis Ababa 13 Juin ,2024 (ENA) Les safaris sont essentiels pour attirer les touristes, car le tourisme est l'un des secteurs prioritaires identifiés dans le cadre du programme de réforme économique de l'Éthiopie, selon le bureau du premier ministre (PMO).   Le tourisme étant l'un des secteurs prioritaires identifiés dans le cadre du programme de réforme économique de l'Éthiopie, l'amélioration des installations, des services et des expériences est un domaine d'intervention clé, a déclaré le bureau.   Et d'ajouter : "Avec de nombreux parcs nationaux dotés de richesses naturelles et fauniques, les expériences de safari sont essentielles pour attirer les touristes".   Suite à l'orientation donnée par le Premier ministre au ministère de l'Industrie dans l'évaluation du Conseil des ministres des 100 jours de mars 2024 pour la production de voitures de safari, le ministère de l'Industrie a remis aujourd'hui au bureau du Premier ministre les échantillons de camionnettes simples qui ont été transformées en voitures de safari au niveau local.   Grâce à ce processus de conversion, les fabricants locaux ont acquis l'expérience nécessaire pour convertir en masse ces voitures afin de répondre à la demande locale.   Au cours de la cérémonie de remise des véhicules, le Premier ministre Abiy Ahmed a donné à ceux qui participent à la production des informations pertinentes sur l'intensification du processus de production.  
Des efforts consolidés sont en cours pour mettre fin à la dépendance à l’aide en Éthiopie : Vice-premier ministre.
Jun 12, 2024 31
Addis Abeba, le 12 juin 2024 (ENA) : - Le vice-Premier ministre Temesgen Tiruneh a révélé que des efforts concertés sont en cours pour mettre fin à la dépendance à l'aide de l'Éthiopie en développant le potentiel des ressources naturelles.   Le vice-Premier ministre a fait la remarque à l'issue de la réunion d'évaluation de 100 jours tenue en présence du Premier ministre Abiy Ahmed.   Selon le vice-premier ministre, Temesgen, l'évaluation des performances s'est concentrée sur les performances de la macroéconomie et des principaux secteurs.   Des rendements élevés ont été obtenus grâce à l'irrigation estivale, a-t-il indiqué, ajoutant que la culture du riz et les cultures en général donnaient des récoltes abondantes.   Le vice-Premier ministre a également souligné qu'un nouveau chapitre visant à permettre à chaque famille d'avoir une alimentation équilibrée et de changer sa nutrition a été ouvert grâce à l'initiative « La prime du panier » (Ye Lemat Tirufat).   Outre la mise en œuvre d'initiatives, de nombreux forums ont été organisés avec le public dans les régions afin d'assurer la souveraineté alimentaire, a souligné Temesgen.   Le vice-Premier ministre a dévoilé que le gouvernement est prêt à travailler jour et nuit avec le peuple éthiopien qui travaille dur pour augmenter la productivité en utilisant les sols fertiles et l'eau et mettre fin à l'histoire de dépendance du pays à l'aide.   Parlant du développement en cours du corridor d'Addis-Abeba, le vice-Premier ministre a déclaré que le développement massif des infrastructures visant à changer l'apparence de la capitale avait donné des résultats.   Il a noté que le développement du corridor a été mis en œuvre de manière coordonnée pour rendre Addis-Abeba adaptée à ses résidents.   La pratique de développement de corridors s'est étendue à d'autres régions et est mise en œuvre dans la plupart des villes, a révélé Temesgen.   De manière générale, il a noté qu'une croissance économique de 7,9 % est attendue à la fin de l'EFY de ce mois-ci et pas moins de 8,3 % au cours du prochain exercice budgétaire éthiopien.
Le budget de l'exercice 2024/25 est conçu pour renforcer les réformes économiques en cours : Ministre des finances.
Jun 11, 2024 29
Addis Abeba, le 11 juin 2024 (ENA) : - Le budget du gouvernement fédéral 2024/25 a été préparé de manière à assurer la continuité des réformes économiques en cours et ciblées et à stabiliser la macroéconomie, selon le ministre des Finances, Ahmed Shide.   La Chambre a renvoyé le projet de budget 2024/25 à la Commission permanente des affaires du plan, du budget et des finances pour un examen plus approfondi.   Dans son discours sur le budget, le ministre a noté que le budget du gouvernement fédéral pour 2024/25 est préparé pour renforcer la mise en œuvre des réformes économiques en cours et ciblées et pour stabiliser la macroéconomie.   Le budget est également élaboré en tenant compte de la garantie de la paix et de l'unité nationale, car le dialogue national en cours est censé jouer un rôle majeur pour garantir une paix et une unité nationale durables, a-t-il noté.   Selon le ministre, la première réforme économique locale, malgré les défis internes et externes, a été productive dans divers domaines.   Selon le ministre, la deuxième réforme économique locale en cours de mise en œuvre repose sur quatre piliers majeurs : réaliser la stabilité macroéconomique ; améliorer l'environnement des investissements et du commerce; accroître la capacité, la productivité et la compétitivité des secteurs ; et le renforcement de la capacité d'exécution du gouvernement.   Il a en outre révélé que le budget total du gouvernement fédéral approuvé par le Conseil des ministres s'élève à 971,2 milliards de Birr, soit une croissance de 21,1 % par rapport au budget précédent.   Sur le budget total, 451,3 milliards de Birr sont alloués aux dépenses ordinaires, 283,2 milliards de Birr au capital et 236,7 milliards de Birr aux gouvernements régionaux.   Le projet de budget fera l'objet de discussions approfondies par diverses parties prenantes concernées avant son approbation par la Chambre à la fin de l'exercice budgétaire éthiopien en cours qui se termine ce mois-ci.
Le succès enregistré dans les principaux secteurs macroéconomiques au cours des 10 derniers mois indique qu'une croissance de 7,9 % sera enregistrée.
Jun 11, 2024 36
Addis Abeba, le 11 juin 2024 (ENA) : - Il a été annoncé que le succès enregistré dans les principaux secteurs macroéconomiques au cours des dix derniers mois indique une croissance de 7,9%.   Les 100 derniers jours de l'exercice se déroulent en présence du Premier ministre Abiy Ahmed.   La ministre de la Planification et du Développement, Fitsum Assefa, a présenté un rapport sur les 100 derniers jours et la performance de la deuxième économie autochtone ainsi que les domaines d'intervention de l'exercice 2017.   Elle a indiqué que le pays a réussi à attirer des investissements directs étrangers de 3,2 milliards de dollars au cours des dix derniers mois qui représente 14,3 % de plus qu'à la même période de l'année dernière. Fitsum a également noté que le gouvernement a collecté 425 milliards de birr de recettes dont 271 milliards provient des recettes intérieures et les restes 2,9 milliards de dollars des exportations de marchandises.   En outre, la ministre a dévoilé que 4,2 milliards de dollars ont été reçus grâce aux envois de fonds ajoutant que le déficit budgétaire du gouvernement avait été réduit de 14 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière.   Elle a révélé que des opportunités d'emploi ont été créées pour 2,5 millions de citoyens dans le pays et plus de 300 mille à l'étranger au cours des mois mentionnés.   En outre, elle a expliqué que le succès enregistré dans les principaux indicateurs macroéconomiques indique que l'Éthiopie enregistrera une croissance de 7,9%.
L'Éthiopie apprécie grandement son adhésion aux BRICS : Ministre des affaires étrangères Taye.
Jun 11, 2024 29
Addis Abeba, le 11 juin 2024 (ENA) : - L'Éthiopie apprécie grandement son appartenance aux BRICS, selon le ministre des affaires étrangères Taye Atske Selassie lors de la réunion des ministres des affaires étrangères des BRICS tenue en Russie.   Le ministre des affaires étrangères participe à la réunion des ministres des Affaires étrangères et des Relations internationales des BRICS qui se tiendra à Nijni Novgorod, en Fédération de Russie, les 10 et 11 juin 2024.   Dans son discours, Taye a souligné que l'Éthiopie accorde une grande importance à son appartenance aux BRICS.   Le ministre a souligné les diverses mesures prises par l'Éthiopie pour renforcer son rôle actif dans la famille des BRICS, conformément à ses priorités nationales de développement, selon le ministère des Affaires étrangères.   Taye a également déclaré que, étant donné que les problèmes transnationaux les plus urgents ne peuvent être résolus par une seule institution, un partenariat mondial renouvelé et authentique n'est pas un choix mais une nécessité.   L'importance de promouvoir des solutions collectives ancrées dans un multilatéralisme efficace et de placer le développement au centre du discours mondial a été soulignée, a-t-il noté.   Le ministre a en outre souligné la nécessité urgente de réorganiser les institutions multilatérales, ainsi que d'accroître le financement du développement et l'allègement de la dette, afin de répondre aux intérêts légitimes des pays en développement.   Il a également réaffirmé la détermination de l’Éthiopie à poursuivre collectivement la paix et le progrès, un développement inclusif et durable, ainsi qu’un multilatéralisme efficace.
Ethiopian Airlines a lancé un vol vers la ville de Maun au Botswana.
Jun 10, 2024 29
Addis Abeba, le 10 juin 2024 (ENA) : - Le groupe Ethiopian Airlines, le plus grand opérateur de réseau en Afrique, a lancé aujourd'hui un service passagers trois fois par semaine vers la ville de Maun, au Botswana.   Maun sera la deuxième destination d'Ethiopian Airlines Group au Botswana après Gaborone, desservie depuis 2016, a-t-on appris.   Lors de la cérémonie inaugurale, Mesfin Tasew, PDG du groupe Ethiopian Airlines, a dévoilé que le vol vers Maun est crucial pour favoriser les relations entre les peuples, développer le secteur du tourisme et renforcer les relations entre l'Éthiopie et le Botswana.   "En plus de renforcer les relations, le lancement de ce vol favorisera le développement du tourisme au Botswana en fournissant un service de connectivité aérienne pratique aux touristes", a déclaré Mesfin.   Le vaste réseau de la compagnie aérienne offrant une connectivité sans précédent, relier Maun à plus de 135 destinations mondiales.   Selon le PDG, l'expansion de la route s'aligne sur l'engagement de la compagnie aérienne à soutenir la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).   "Notre expansion en Afrique fait partie de notre engagement à soutenir la mission principale de la ZLECAf", a ajouté Mesfin. L'ambassadeur du Botswana en Éthiopie, Tebelelo Alfred Boang, a déclaré que le Botswana et l'Éthiopie entretiennent des relations cordiales basées sur le respect mutuel et l'esprit du panafricanisme et a salué l'effort de collaboration derrière le nouveau vol.   Il a également souligné que ce nouveau service de passagers est important pour le tourisme, le commerce et l'intégration africaine.   L'ambassadeur Boang a en outre expliqué que ce vol est important pour le tourisme, affirmant que Maun est la porte d'entrée vers le magnifique delta de l'Okavango, classé au patrimoine de l'UNESCO.
Les experts en poisson ont appelé à l'arrêt de la pêche pendant la saison des pluies pour augmenter la production.
Jun 9, 2024 29
Addis Abeba, le 9 juin 2024 (ENA) : - Les experts éthiopiens de la pêche ont appelé à restreindre les activités de pêche pendant la saison des pluies, ce qui permettrait aux plans d'eau de se reconstituer et contribuerait de manière significative à l'« Initiative Bounty of Basket » en permettant des rendements plus élevés à l'avenir.   L'initiative « Lemat Terufat » vise à garantir la sécurité alimentaire des ménages, le développement de l'élevage et de la pêche étant les principaux domaines d'intervention.   L'Éthiopie est dotée de nombreux lacs, dont les vastes lacs du lac Tana et de la vallée du Grand Rift, ainsi que de rivières et de réservoirs, présentant un immense potentiel pour les ressources halieutiques.   Outre les plans d’eau naturels, le pays peut stimuler la production piscicole moderne en développant des réservoirs et des étangs artificiels.   En outre, les experts ont reconnu que l'Éthiopie n'a pas encore pleinement exploité son potentiel halieutique grâce à une utilisation optimale des ressources existantes.   Selon les experts, la période de mars à fin juillet constitue la haute saison de reproduction des poissons, ce qui rend difficile le maintien de rendements élevés pendant la saison des pluies.   Okach Balute, chef du Bureau régional de développement de l'élevage et de la pêche de Gambela, a expliqué : « Pendant la saison des pluies, les rivières et les réservoirs gonflent à cause des eaux de crue, nous empêchant de localiser et d'attraper du poisson aussi facilement que pendant les mois secs. »   Yidnekachew Luwa, expert en développement de la pêche au bureau agricole de la zone de Gamo, dans le sud de l'Éthiopie, a ajouté : « La turbidité perturbe la chaîne alimentaire dans les lacs pendant la saison des pluies, entraînant une baisse des rendements par rapport aux périodes sèches ». Selon Yidnekachew, la principale raison de la baisse de la production de poisson pendant les mois de pluie est qu'elle coïncide avec la saison de reproduction, ce qui entraîne la dispersion des poissons vers les zones de frai et les rend moins accessibles.   Dawit Deghom, président de l'Association coopérative de base spécialisée des producteurs de poisson d'Arba Minch, a souligné que les fluctuations des conditions atmosphériques pendant la saison des pluies contribuent à la diminution des rendements en poisson.   Abebe Fentahun, expert en pêche au Bureau régional de développement de l'élevage et de la pêche d'Amhara, a souligné que des efforts sont déployés pour décourager la pêche, en particulier dans le lac Tana, pendant les mois de reproduction afin de sauvegarder la ressource.   Anteneh Tesfaye, directeur de l'élevage et de la pêche au Bureau régional de développement de l'élevage et de la pêche de Gambela, a souligné que l'arrêt des activités de pêche pendant la saison des pluies permet d'obtenir des rendements abondants au cours des mois suivants.   Actuellement, des pratiques modernes de « cogestion » ou de gestion participative de la pêche sont mises en œuvre, réglementant les engins de pêche et le calendrier pour prévenir l'épuisement des ressources et garantir la durabilité.   En outre, Anteneh a déclaré que la restauration de la végétation le long des berges des rivières et des réservoirs grâce à l’initiative de l’empreinte verte contribue à maintenir un environnement aquatique favorable, protégeant les poissons des prédateurs pendant la période de reproduction.
Les villes de Shaggar Ganzhou ont signé un protocole d'accord pour établir une amitié.
Jun 8, 2024 38
Addis Abeba, le 8 juin 2024 (ENA) : - La ville de Shaggar de l’état d'Oromia et la ville chinoise de Ganzhou, dans la province du Jiangxi, ont signé aujourd'hui un protocole d'accord d'amitié pour travailler ensemble dans les activités de développement urbain.   Le maire de la ville de Shaggar, Teshome Adunga, et le président et secrétaire du groupe de direction du PCC du comité permanent de l'assemblée populaire municipale de Ganzhou, Zhao Duoxian, ont signé l'accord d'amitié à Addis-Abeba.   S'exprimant lors de la cérémonie de signature, le maire Teshome a indiqué que la ville de Shaggar a été créée en 2022 par la fusion de 6 petites villes autour d'Addis-Abeba en vue d'améliorer la qualité de vie de la population.   "Nous avons besoin de la collaboration des pays, notamment de la Chine, pour accélérer les activités de développement de la ville", a-t-il ajouté.   Selon lui, l'accord de partenariat contribuera à accélérer le développement urbain en cours dans la ville de Sheggar.   Le maire s'est engagé à renforcer la collaboration avec la ville de Ganzhou pour construire la ville de Shaggar selon les normes internationales.   Duoxian, pour sa part, a noté que les deux villes ont le potentiel et le désir de développer les marchés émergents dans les domaines de l'économie, du commerce et de la culture, entre autres.   L'accord aidera les deux parties à établir des villes jumelées afin de promouvoir une coopération substantielle dans divers domaines afin de créer un avenir meilleur, a-t-il ajouté.
Ethiopian Airlines a effectué des transactions 150 millions de dollars avec des entreprises françaises en un an : PDG
Jun 7, 2024 45
Addis Abeba, le 7 juin 2024 (ENA) : - Le groupe Ethiopian Airlines et une délégation d'entreprises françaises ont discuté du renforcement de l'esprit de coopération existant entre Ethiopian Airlines et diverses entreprises françaises actives dans le secteur de l'aérospatiale et de l'aviation.   S'exprimant lors de l'ouverture, Mesfin Tasew, PDG du groupe Ethiopian Airlines, a noté que la compagnie aérienne entretient d'excellentes relations commerciales avec de nombreuses entreprises françaises actives dans l'aérospatiale et l'aviation.   Ethiopian Airlines vole actuellement quotidiennement vers Paris et quatre fois par semaine vers Marseille, et elle cherche à augmenter ses fréquences vers les deux villes, a-t-il exprimé, ajoutant que la compagnie aérienne voit des opportunités et souhaite être soutenue pour la croissance du trafic de passagers et de fret entre l'Éthiopie et la France.   Les compagnies aériennes et les entreprises françaises engagées dans le secteur aérospatial devraient entretenir les très bonnes relations entre les gouvernements éthiopien et français pour diversifier et approfondir la coopération commerciale.   Il a souligné qu'Ethiopian Airlines est une compagnie aérienne à croissance rapide qui cherche à élargir son partenariat avec des entreprises françaises du secteur de l'aérospatiale et de l'aviation, a-t-il ajouté.   La compagnie aérienne a récemment acheté des avions à Airbus et souhaite collaborer avec Safran d’Airbus sur des pièces de moteurs.   La compagnie aérienne construit un nouvel aéroport à environ 40 km de la capitale Addis-Abeba et souhaite s'associer à des entreprises françaises sur ce projet, a-t-il souligné. Selon le PDG, la compagnie aérienne développe également ses propres capacités de réparation de pièces d'avions et recherche des partenariats avec des constructeurs français.   L'ambassadeur de France en Ethiopie, Rémi Maréchaux, a rappelé que la France et l'Ethiopie ont une longue histoire de collaboration dans le domaine de l'aviation, remontant à 1929.   L'ambassadeur a noté que la délégation comprenait de grandes entreprises françaises réputées proposant d'excellents produits et services dans le secteur en Éthiopie et dans de nombreux autres pays.   Il a exprimé l'espoir que la consultation de deux jours entre Ethiopian Airlines et la délégation commerciale française permettra de discuter du renforcement de la coopération.
Agence des nouvelles éthiopienne
2023